S.

 


 

01/12/33 Generalmajor puis 01/10/35 Generalleutnant (honoraire) Ernst Sachs (24/12/1880-24/08/1956). cf: S.S. Obergruppenführer.

SACHS.jpg (1770 octets)

 

01/08/37 Oberstleutnant puis 01/06/40 Oberst puis 01/05/43 Generalmajor puis 01/01/44 Generalleutnant Hans von Salengre-Drabbe (21/10/1894-25/08/1944 tué): Croix de chevalier de la Croix de fer (22/02/42) et Croix allemande en or (27/01/44), 01/09/39-05/10/40 sert à l'O.K.H., puis commandant du 457 régiment d'infanterie (05/10/40-24/02/43), puis commandant de la 384 division d'infanterie (II) (24/02/43-25/08/44).

 

26/09/22 Generalmajor puis 30/09/23 Generalleutnant (honoraire) Friedrich Salzenberg (30/03/1866-18/09/1940). [Avant la guerre: 30/09/23 en retraite.]

 

01/10/37 Oberst puis 01/11/41 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Erwin Sander (05/03/1892-07/12/1962): Croix de chevalier de la Croix de fer (03/09/42) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 80 régiment d'artillerie (10/11/38-25/10/39), puis Arko 129 (I) (25/10/39-08/01/42), puis commandant de la 170 division d'infanterie (II) (08/01/42-25/02/43), puis commandant de la 245 division d'infanterie (I) (08/09/43-01/04/45).

SANDER.jpg (1683 octets)

 

01/04/36 Oberst puis 01/04/40 Generalmajor puis 01/04/42 Generalleutnant Werner Otto Sanne (05/04/1889-26/09/1952 meurt en captivité): Croix de chevalier de la Croix de fer (22/02/42) et Croix allemande en or (19/12/41), commandant du 57 régiment d'infanterie (01/04/36-02/02/40), puis commandant de la 193 division de réserve (II) (02/02/40-01/05/40), puis commandant de la 34 division d'infanterie (II) (11/05/40-01/11/40), puis commandant de la 100 division légère puis 06/07/42 100 division de chasseurs (I) (10/12/40-31/01/43), puis 31/01/43 il est capturé à Stalingrad.

SANNE.jpg (1594 octets)                 SANNE.bmp (170694 octets)

 

01/01/39 Generalmajor puis 01/11/41 Generalleutnant Richard Satow (25/05/1887-20/10/1981): inspecteur général du Recrutement de Francfort-sur-Oder (Wehrersatz-Inspekteur Francfort-sur-Oder) (-05/45). [Avant la guerre: Stettin (01/04/37-04/39), inspecteur général du Recrutement de Francfort-sur-Oder (Wehrersatz-Inspekteur Francfort-sur-Oder) (01/05/39-).]

 

01/03/39 Oberstleutnant puis 01/02/42 Oberst puis 01/45 Generalleutnant Karl Gustav Sauberzweig (01/09/1899-20/10/1946).

cf: S.S. Gruppenführer.

SAUBERZWEIG.jpg (1430 octets)

 

01/02/28 Generalmajor puis 01/01/42 Generalleutnant der reserve Ritter Otto von Saur (01/03/1876-1954): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten et Ritterkreuz des Bayergischen Militär-Max-Joseph-Orden (31/07/17) (Bavière), commandant de la 407 division de remplacement (I) (25/10/39-15/10/40), puis commandant des camps de prisonniers de guerre du Wehrkreis VII (I) (10/02/41-01/08/42), puis 30/09/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: Munich (01/11/27-31/10/28), 31/10/28 en retraite.]

SAUR.jpg (1568 octets)

 

18/04/13 Generalmajor puis 22/03/17 Generalleutnant Johannes Aloys Schabel (1857-1945) (1 GM).

 

01/10/13 Generalmajor puis 06/09/16 Generalleutnant (honoraire) Hans Karl Leopold Hermann Schach von Wittenau (1860-1952) (1 GM).

 

01/08/38 Generalmajor puis 01/08/41 Generalleutnant Freiherr Siegmund Michael Karl Georg von Schacky auf Schönfeld (06/01/1886-28/11/1956): commandant du 95 régiment d'infanterie (01/09/39-01/10/39), puis commandant de Mannheim (I) (01/10/39-01/05/41), puis commandant de la 165 division de réserve (II) (01/05/41-10/07/42), puis commandant de la 165 division de réserve et de la division d'infanterie Schacky (10/07/42-23/09/42), puis commandant de la 165 division de réserve (23/09/42-01/02/44), puis commandant de la 413 division de remplacement (II) (27/07/44-01/04/45).

SCHACKY.jpg (1282 octets)

 

01/10/38 Oberst puis 01/04/42 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Hans Schäfer (03/04/1892-1978): Croix allemande en or (28/07/43), commandant du 127 régiment d'infanterie (01/10/38-03/12/39), puis commandant du 251 régiment d'infanterie (03/12/39-03/02/42), puis commandant de la 252 division d'infanterie (II) (03/02/42-01/01/43), puis commandant de la 332 division d'infanterie (IV) (01/01/43-05/06/43), puis commandant de la 244 division d'infanterie (II) (14/04/44-28/08/44), puis 28/08/44 il est capturé par les Français. [Après la guerre: 12/05/47 il est libéré et en retraite.]

HANS_SCHAEFER.jpg (1421 octets)

 

01/04/25 Generalmajor (Autriche) puis 03/03/35 Feldmarschalleutnant (honoraire) (Autriche) puis 02/02/41 Generalleutnant der reserve Hugo Schäfer (Autrichien) (16/11/1879-12/11/1945 pendu par les Soviétiques): commandant du Stalag XVIIB (39-06/40), puis commandant de la Feldkommandantur 668 (Bourges) (I) (06/40-13/08/40), puis commandant des camps de prisonniers de guerre (Kriegsgefangenen) du Wehrkreis XXI (I) (13/08/40-01/09/41), puis commandant des camps de prisonniers de guerre (Kriegsgefangenen) du Wehrkreis XVII (II) (01/09/41-20/05/44), puis 20/05/44-31/01/45 en réserve de l'O.K.H., puis 31/01/45 replacé en retraite, puis il est capturé par les Soviétiques. [Avant la guerre: 31/01/31 en retraite, 15/03/38 transféré dans l'Heer.]

 

01/04/39 Generalmajor puis 01/02/41 Generalleutnant Dr. Erich von Schäwen (28/12/1888-03/03/1947 meurt en captivité): Croix allemande en argent (25/03/43), commandant du Génie (Pionier Führer) de la 4 armée (I) (02/09/39-25/10/40), puis commandant du Génie (General der Pioniere) du groupe d'armées C (III) puis 05/41 du groupe d'armées Nord (II) (26/10/40-01/04/43), puis inspekteur der Bautruppen im O.K.H. (II) (01/04/43-05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Américains.]

 

01/03/37 Oberst puis 01/03/41 Generalmajor puis 01/03/43 Generalleutnant Werner Schartow (05/02/1890-25/06/1977): commandant du 8 régiment d'infanterie (10/11/38-25/10/39), puis commandant du 69 régiment d'infanterie de remplacement (25/10/39-16/01/40), puis commandant du 401 régiment d'infantrie (16/01/40-03/41), puis commandant de la 167 division d'infanterie (IV) (01/08/41-11/08/41), puis commandant de la 429 division de remplacement (III) (07/01/42-03/03/43), puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 397 (Donez) (II) (15/03/43-07/02/44), puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 225 (III) (07/02/44-07/44), puis commandant de la 602 division de remplacement (26/10/44-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques, 09/10/55 libéré et en retraite.]

 

01/10/37 Oberst puis 01/10/41 Generalmajor puis 01/10/43 Generalleutnant Otto Schaum (21/12/1890-03/07/1966): commandant du Génie (Pionier Führer) de la 1 armée (I) (02/09/39-15/03/40), puis Höhrer Pionier-Offizier 2 (15/03/40-20/07/40), puis commandant du Génie (Pionier Führer) de la 7 armée (II) (01/08/40-01/06/42), puis commandant du Génie (General der Pioniere) du groupe d'armées A (I) (10/07/42-20/08/42), puis 20/08/42-05/45 en réserve de l'O.K.H..

 

01/04/33 Generalmajor puis 01/04/35 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/38 Generalleutnant Ernst Schaumburg "Rocher de Bronze" (13/11/1880-04/10/1947): Croix de l'Ordre "Pour le Mérite" (21/04/18) et Croix allemande en argent (20/04/43) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de la 225 division d'infanterie (I) (-01/07/40), puis commandant du district militaire de Paris (Militärverwaltungs Bezirke Paris) (= Oberfeldkommandantur) (III) (01/08/40-), puis commandant général et commandant militaire de la région parisienne (Militärverwaltungs Bezirke Gross Paris) (I) (-01/05/43), puis 01/05/43-31/10/43 en réserve de l'O.K.H., puis 31/10/43 en retraite, puis commandant de la division d'infanterie Jutland (03/45-08/05/45). [Avant la guerre: Berlin (01/02/33-01/02/37), en réserve (01/02/37-01/02/38), 225 division d'infanterie (01/02/38-).]

SCHAUMBURG.jpg (1750 octets)

 

01/08/36 Generalmajor puis 01/04/38 Generalleutnant Athos von Schauroth (06/04/1884-12/05/1975): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, inspecteur général du Recrutement de Breslau (Wehrersatz-Inspekteur Breslau) (I) (-01/10/43), puis 01/10/43-45 sert dans l'état-major du groupe d'armées F. [Avant la guerre: inspecteur général du Recrutement de Bremen (Wehrersatz-Inspekteur Bremen) (06/10/36-01/06/38), inspecteur général du Recrutement de Breslau (Wehrersatz-Inspekteur Breslau) (01/06/38-).]

 

01/10/29 Oberst puis 31/01/31 Generalmajor (honoraire) puis 01/01/41 Generalmajor der reserve puis 01/04/42 Generalleutnant der reserve Hellmuth Schauwecker (08/03/1877-24/04/1968): Kdr. Nachr. Tr. VIII (I) (01/09/39-01/04/40), puis commandant des Transmissions aux Pays-Bas (Höherer Nafü. aux Pays-Bas) (I) (05/40-05/04/41), puis 05/04/41-10/06/42 sert à l'O.K.H., puis 31/08/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: 31/01/31 en retraite, Wehrbezirks-Kommandos Rensburg (01/10/33-31/03/37).]

SCHAUWECKER.jpg (1691 octets)

 

01/06/38 Generalmajor puis 01/07/40 Generalleutnant Wolf Schede (19/07/1888-05/01/1981): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de la 521 division d'infanterie (I) (15/11/39-07/01/40), puis commandant de la 209 division d'infanterie (II) (07/01/40-01/08/40), puis commandant de la 96 division d'infanterie (II) (01/08/40-10/04/42), puis commandant de la 151 division de remplacement (IV) puis 25/09/42 151 division de réserve (22/06/42-09/02/44), puis commandant de la 461 division de remplacement (III) (01/04/44-03/45). [Avant la guerre: en réserve (01/06/38-10/11/38), Allenstein (10/11/38-02/09/39).]

 

01/11/38 Oberst puis 01/03/40 Generalmajor puis 01/04/42 Generalleutnant Adolf von Schell (21/08/1893-16/09/1967): 01/11/38-01/04/42 sert à l'O.K.H., puis commandant de la 25 division blindée (II) (01/01/43-15/11/43), puis 15/11/43-31/12/44 en réserve de l'O.K.H., puis 31/12/44 en retraite.

SCHELL.jpg (1595 octets)

 

01/10/32 Generalmajor puis 30/09/33 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant der reserve Oskar Schellbach (11/04/1877-23/02/1947 meurt en captivité): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, Korück 582 (2 armée blindée) (I) (11/09/39-04/04/42), puis 31/05/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: Artillerie Führer VI (01/10/32-30/09/33), 30/09/33 en retraite.] [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

SCHELLBACH.jpg (1539 octets)

 

01/03/38 Oberst puis 01/10/41 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Walter Scheller (27/01/1892-22/07/1944 tué sur le front russe): Croix de chevalier de la Croix de fer (03/04/43) et Croix allemande en or (04/02/43), chef d'état-major du Wehrkreis X (I) (01/09/39-26/05/40), puis commandant de la 8 brigade motorisée (II) (26/05/40-09/41), puis commandant de la 11 division blindée (IV) (20/10/41-16/05/42), puis commandant de la 9 division blindée (IV) (04/08/42-22/07/43), puis commandant de la 334 division d'infanterie (I) (20/10/43-27/11/43), puis commandant de la 337 division d'infanterie (V) (27/12/43-01/02/44), puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 399 (Brest-Litovsk) (III) (07//03/44-22/07/44).

SCHELLER.jpg (1433 octets)

 

01/11/28 Generalmajor puis 01/01/42 Generalleutnant der reserve Nikolaus Schemmel (25/12/1873-18/03/1959): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de l'Oflag VIIB (12/39-14/11/40), puis commandant des camps de prisonniers de guerre (Kriegsgefangenen) du Wehrkreis XIII (I) (14/11/40-01/04/42), puis 31/05/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: 31/01/29 en retraite.]

SCHEMMEL.jpg (1675 octets)

 

31/10/27 Generalmajor (honoraire) puis 01/10/37 Generalmajor puis 01/11/39 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant Heinrich Kurt Emil von Schenckendorff (09/10/1877-22/02/1941): inspecteur général du Recrutement de Liignitz (Wehrersatz-Inspekteur Liegnitz) (I) (-22/02/41). [Avant la guerre: 31/10/27 en retraite, Glogau (01/04/34-01/10/35), inspecteur général du Recrutement de Liegnitz (Wehrersatz-Inspekteur Liegnitz) (01/10/35-).]

Relation: frère du general der Infanterie Max von Schenckendorff.

SCHENCKENDORFF.jpg (1500 octets)

 

01/08/37 Oberst puis 01/09/41 Generalmajor puis 01/09/43 Generalleutnant Gerd Scherbening (16/07/1888-18/12/1944 tué): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, Kdr. Lds. Schtz. R. 2/VI (01/09/39-01/10/39), puis commandant de la 406 division de remplacement (01/10/39-18/12/44).

 

01/01/37 Oberst puis 01/11/40 Generalmajor puis 01/11/42 Generalleutnant Theodor Scherer (17/09/1889-17/05/1951 meurt en captivité): Croix de chevalier de la Croix de fer (20/02/42) avec feuilles de chêne (05/05/42, n°92), commandant du 56 régiment d'infanterie (01/04/38-13/06/40), puis commandant du 507 régiment d'infanterie (15/09/40-01/11/40), puis 04/03/41-25/09/41 sert à l'O.K.W., puis commandant de la 281 division de sécurité (II) (01/10/41-20/06/42), puis commandant de la 34 division d'infanterie (V) (05/09/42-02/11/42), puis commandant de la 83 division d'infanterie (V) (02/11/42-01/03/44), puis inspectdeur des Fortifications côtières à l'Est (15/04/44-45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

SCHERER.jpg (1505 octets)

 

01/02/39 Oberstleutnant puis 01/01/42 Oberst puis 01/01/44 Generalmajor puis 01/08/44 Generalleutnant Heinrich Lorenz Paul Alfons Scheuerpflug (03/07/1896-03/07/1945 meurt en captivité): Croix de chevalier de la Croix de fer (06/09/42) avec feuilles de chêne (16/03/45, n°791), adjudant de la 35 division d'infanetrie (01/09/39-40), puis adjudant du groupe d'armées F (40-01/04/41), puis commandant du 116 régiment d'infanterie (01/04/41-25/10/43), puis commandant de la 68 division d'infanterie (IV) (25/10/43-08/05/45).

SCHEUERPFLUG.jpg (1605 octets)

 

01/01/37 Oberstleutnant puis 01/12/39 Oberst puis 01/12/42 Generalmajor puis 01/10/44 Generalleutnant Otto Schilling (04/12/1892-1982): Croix allemande en or (07/03/42), commandant du 129 régiment d'infanterie (02/09/39-11/40), puis commandant du 351 régiment d'infanterie (11/40-05/10/42), puis commandant de la 462 division de remplacement (I) (05/10/42-05/12/42), puis commandant de la 182 division de réserve (III) (05/12/42-25/03/44), puis 25/03/44-05/45 en réserve de l'O.K.H..

OTTO_SCHILLING.jpg (1564 octets)

 

01/08/39 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/04/43 Generalleutnant Walter Schilling (23/12/1895-20/07/1943  tué sur le front russe): Croix de chevalier de la croix de fer (28/07/43) et Croix allemande en or (28/02/42), chef des Opérations (Ia) de la 8 armée (01/08/39-20/10/39), puis chef des Opérations (Ia) de la 2 armée (20/10/39-01/04/41), puis chef d'état-major du 24 corps motorisé (II) (01/04/41-13/05/42), puis chef d'état-major de la 3 armée blindée (II) (13/05/42-05/05/43), puis 05/05/43-16/06/43 en réserve de l'O.K.H., puis commandant de la 17 division blindée (VI) (16/06/43-20/07/43).

 

01/06/38 Generalmajor (honoraire) puis 01/01/39 Generalmajor puis 01/12/40 Generalleutnant Oskar Schimpf (16/12/1885-19/08/1958): Ritterkreuz des Württembergische Militär-Verdienstorden (Wurtemberg), commandant du Oberbaustades XIV (I) (01/09/39-06/02/40), puis commandant du Génie (General der Pioniere) du groupe d'armées C (II) (06/02/40-26/10/40), puis commandant du Génie (General der Pioniere) du groupe d'armées D (I) (26/10/40-15/01/43), puis commandant de la forteresse d'Eifel-Saarpfalz (II) (15/01/43-19/05/43), puis 19/05/53-13/10/44 sert dans l'état-major du groupe d'armées Centre, puis commandant du Génie (General der Pioniere) du groupe d'armées Centre (IV) (13/10/44-15/10/44), puis 15/10/44-05/45 sert dans l'état-major du groupe d'armées Centre. [Avant la guerre: Festungs-Inspekteur VI (01/02/35-01/09/39).] [Après la guerre: il est capturé par les Britanniques.]

SCHIMPF.jpg (1294 octets)

 

01/12/32 Generalmajor puis 01/02/34 Generalleutnant Max Josef Schindler (11/12/1880-15/01/1963): 11/39-19/06/40 sert à l'O.K.W., puis Rüstungs inspektor Est (19/06/40-41), puis Rüstungs inspektor Cracovie (41-01/09/44), puis 01/09/44 replacé en retraite. [Avant la guerrre: attaché militaire à Varsovie (01/04/33-15/10/35), inspecteur général du Recrutement de Hambourg (Wehrersatz-Inspekteur Hamburg) (15/10/35-01/05/36), 01/05/36 en retraite.]

SCHINDLER.jpg (1402 octets)

 

01/01/37 Oberst puis 01/01/41 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Hans Schirmer (02/02/1888-04/11/1955): Croix allemande en argent (18/04/44) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 64 régiment d'infanterie (12/10/37-10/12/40), puis commandant du 254 régiment d'infanterie (10/12/40-01/02/41), puis 01/02/41-01/08/44 sert à l'O.K.H., puis commandant de la 23 division d'infanterie (V) (01/08/44-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques, 10/10/55 il est libéré et en retraite.]

SCHIRMER.jpg (1701 octets)

 

01/01/37 Oberstleutnant puis 01/10/39 Oberst puis 01/04/43 Generalmajor puis 01/01/45 Generalleutnant Hans Schittnig (26/07/1894-08/11/1956): St. Fldzg. Insp. (01/09/39-05/07/40), puis commandant du 512 régiment d'infanterie (05/07/40-07/01/42), puis commandant du 65 régiment d'infanterie (08/05/42-20/08/42), puis Feldzg. Verw. III (18/12/42-15/05/44), puis commandant de la 1 division d'infanterie (IX) (01/10/44-27/02/45). [Après la guerre: 27/06/47 il est libéré et en retraite.]

SCHITTNIG.jpg (1468 octets)

 

01/06/38 Oberst puis 01/04/42 Generalmajor puis 05/10/42 Generalleutnant à titre posthume avec effet rétroactif au 01/10/42 Freiherr Joachim von Schleinitz (26/05/1892-05/10/1942 tué dans un accident de voiture sur le front russe): Croix allemande en or (02/01/42), commandant du 270 régiment d'infanterie (01/09/39-12/09/41), puis commandant de la 96 division d'infanterie (III) (10/04/42-05/10/42).

Relation: frère du generalleutnant Siegmund von Schleinitz.

 

01/01/37 Oberst puis 01/12/40 Generalmajor puis 01/09/42 Generalleutnant Freiherr Siegmund von Schleinitz (23/07/1890-30/11/1968): Croix de chevalier de la Croix de fer (14/08/43) et Croix allemande en or (26/12/41), commandant du 48 régiment d'infanterie (01/09/39-01/01/41), puis commandant de la 9 division d'infanterie (III) (01/01/41-20/08/43), puis commandant de la 361 division d'infanterie (I) (20/11/43-30/05/44), puis commandant de la 402 division de remplacement (VII) (01/10/44-15/03/45), puis 15/03/45 il est capturé par les Soviétiques. [Après la guerre: 11/01/55 il est libéré et en retraite.]

Relation: frère du generalleutnant Joachim von Schleinitz.

SIEGMUND_SCHLEINITZ.jpg (1829 octets)

 

01/01/37 Oberst puis 01/12/40 Generalmajor puis 01/12/42 Generalleutnant Ernst Schlemmer (08/07/1889-02/06/1949): Croix allemande en or (19/12/41), commandant du 137 régiment de chasseurs de montagne (03/11/38-24/02/40), puis commandant du 136 régiment de chasseurs de montagne de remplacement (24/02/40-17/02/41), puis commandant de la 2 division de montagne (II) (08/03/41-01/01/42), puis 25/08/42-06/02/43 sert dans l'état-major du corps alpin, puis commandant de la 418 division de remplacement (II) (15/05/43-01/11/43), puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 397 (Donez) (III) (17/03/44-08/05/45). [Après la guerre: 01/07/47 il est libéré et en retraite.]

Relation: frère du general der Gebirgstruppen Hans Schlemmer.

 

30/09/29 Generalmajor (honoraire) puis 01/10/37 General der reserve puis 01/04/41 Generalleutnant der reserve Eugen Schlenther (22/09/1877-16/01/1959): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de la 171 division de remplacement (I) (01/11/39-20/09/42), puis 30/11/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: 30/09/29 en retraite.]

 

01/08/38 Oberstleutnant puis 01/08/41 Oberst avec effet rétroactif au 01/08/40 puis 01/05/43 Generalmajor puis 01/05/44 Generalleutnant August Karl Wilhelm von Schlieben (30/10/1894-18/06/1964): Croix de chevalier de la Croix de fer (17/03/43) et Croix allemande en or (02/07/42), 26/08/39-06/40 sert dans l'état-major du Wehrkreis XIII, puis commandant du 1 régiment motorisé (06/40-15/08/40), puis commandant du 108 régiment motorisé (15/08/40-20/07/42), puis commandant de la 4 brigade blindée de grenadiers (III) (20/07/42-01/02/43), puis commandant de la 208 division d'infanterie (III) (01/02/43-01/04/43), puis commandant de la 18 division blindée (VII) (01/04/43-07/09/43), puis 07/09/43-12/12/43 en réserve de l'O.K.H., puis commandant de la 709 division d'infanterie (V) (12/12/43-23/06/44), puis commandant de la forteresse de Cherbourg (III) (23/06/44-26/06/44), puis 26/06/44 il est capturé par les Américains. [Après la guerre: il est livré aux Britanniques, 07/10/47 il est libéré et en retraite.]

SCHLIEBEN.jpg (1525 octets)

 

01/03/36 Oberst puis 01/11/39 Generalmajor puis 01/11/41 Generalleutnant Fritz Albert Otto Schlieper (04/08/1892-04/06/1977): Croix de chevalier de la Croix de fer (27/12/41), chef d'état-major du Grenzabschnitt Mitte (I) (01/09/39-01/11/39), puis quartier-maître de la 18 armée (I) (01/11/39-25/11/40), puis commandant de la 45 division d'infanterie (III) (27/07/41-27/02/42), puis chef de la mission militaire allemande en Slovaquie (III) (01/05/42-26/07/44), puis Befehlshaber des Sonderstabes II im O.K.H. (II) (17/08/44-05/45). [Après la guerre: 24/12/47 il est libéré et en retraite.]

Relation: frère du generalmajor Franz Schlieper.

SCHLIEPER.jpg (1482 octets)

 

01/06/39 Oberst puis 01/04/42 Generalmajor puis 01/12/42 Generalleutnant Helmuth Schlömer (30/05/1893-18/08/1995): Croix de chevalier de la Croix de fer (02/10/41) avec feuilles de chêne (23/12/42, n°161), commandant du 5 régiment d'infanterie (01/07/39-01/10/41), puis commandant de la 7 brigade motorisée (III) (01/10/41-01/04/42), puis commandant de la 3 division motorisée (III) (01/04/42-15/01/43), puis commandant du 14 corps blindé (III) (17/01/43-29/01/43), puis 29/01/43 il est capturé à Stalingrad, puis il adhère à l'Union des officiers allemands (BDO) et au Comité National de l'Allemagne libre (NKFD), il signe l'appel au groupe d'armées Nord et l'appel au peuple allemand. [Après la guerre: 24/10/49 il est libéré et en retraite.]

SCHLOEMER.jpg (1522 octets)

 

01/08/39 Oberst puis 01/03/43 Generalmajor puis 01/05/44 Generalleutnant Robert Schlüter (18/04/1892-1980): Sächs. Militär-St.-Heinrichs-Orden (Saxe), commandant du 2 régiment d'artillerie (10/11/38-28/08/41), puis Arko 143 (II) (28/08/41-10/02/42), puis commandant du 2 régiment d'artillerie (10/02/42-21/02/43), puis Arko 187 (I) (21/02/43-20/09/43), puis commandant de la 260 division d'infanterie (V) (09/11/43-21/04/44), puis inspecteur général du Recrutement de Chemnitz (Wehrersatz-Inspekteur Chemnitz) (II) (01/02/45-05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques, 07/10/55 il est libéré et en retraite.]

 

20/04/09 Generalmajor puis 08/04/16 Generalleutnant (honoraire) Ferdinand Arthur Gustav August Eugen von Schlutterbach (15/05/1851-18/03/1945) (1 GM).

 

31/03/24 Generalmajor (honoraire) puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) Heinrich Schmedes (01/12/1869-18/07/1955): Croix de l'Ordre "Pour le Mérite" (05/10/18). [Avant la guerre: 31/03/24 en retraite.]

 

01/04/38 Oberst puis 01/04/42 Generalmajor puis 01/04/44 Generalleutnant Graf Rudolf von Schmettow (08/01/1891-28/06/1970): Croix allemande en argent (30/10/43), commandant du 164 régiment d'infanterie (01/09/39-08/01/40), puis 08/01/40-28/08/40 en réserve de l'O.K.H., puis Befehlshaber Kanalinseln (I) (28/08/40-01/09/43), puis commandant de la 319 division d'infanterie (II) (01/09/43-27/02/45), puis 27/02/45-05/45 en réserve de l'O.K.H..

SCHMETTOW.jpg (1502 octets)

 

01/04/36 Generalmajor puis 01/03/38 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant Rudolf Schmelzer (15/05/1884-10/12/1952): Croix allemande en argent (08/07/43), Festung-Inspekeur V (-29/10/39), puis commandant de Lodz und Spaala (29/10/39-15/08/40), puis inspekteur der Landbefestigungen West  (inspecteur général des fortifications Ouest) (15/08/40-31/03/44), puis 01/09/44 en retraite. [Avant la guerre: Festung-Inspekteur V (01/10/36-).]

 

01/02/39 Generalmajor puis 01/12/40 Generalleutnant (honoraire) puis 01/12/41 Generalleutnant Walter Schmid-Dankward (09/10/1887-06/09/1963): directeur de l'école du Génie de Munich (I) (-01/10/39), puis Arko 111 (I) (01/10/39-01/05/41), puis 01/05/41-28/02/42 en réserve de l'O.K.H., puis 28/02/42 en retraite, puis 02/05/45 il est capturé par les Soviétiques. [Avant la guerre: directeur de l'école du Génie de Munich (01/04/38-).]  [Après la guerre: 20/10/49 il est libéré.]

SCHMID-DANKWARD.jpg (1396 octets)

 

01/08/37 Oberstleutnant puis 01/02/40 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 17/01/43 Generalleutnant Arthur Schmidt (25/10/1895-05/11/1987): Croix de chevalier de la Croix de fer (06/01/43) et Croix allemande en or (26/01/42) et Ritterkreuz des Königlich Preussischen Hausordens von Hohenzollern mit Schwerten, chef des Opérations (Ia) de la 5 armée (01/09/39-13/10/39), puis chef des Opérations (Ia) du Grenzabschnitt Mitte (13/10/39-05/11/39), puis chef des Opérations (Ia) de la 18 armée (I) (05/11/39-25/10/40), puis chef d'état-major du 5 corps d'armée (III) (25/10/40-25/03/42), puis 25/03/42-15/05/42 en réserve de l'O.K.H., puis chef d'état-major de la 6 armée (III) (15/05/42-31/01/43), puis 31/01/43 il est capturé à Stalingrad. [Après la guerre: 10/55 il est libéré et en retraite.]

SCHMIDT.bmp (144774 octets)

 

01/04/38 Oberst puis 01/10/41 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant August Schmidt (03/11/1892-17/01/1972): Croix de chevalier de la Croix de fer (27/10/39) avec feuilles de chêne (23/01/44, n°371) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 20 régiment d'infanterie (01/05/39-05/09/41), puis commandant du 21 régiment d'infanterie (05/09/41-01/10/41), puis commandant de la 50 division d'infanterie (III) (23/01/42-01/03/42), puis commandant de la 10 division motorisée (II) puis 13/06/43 10 division blindée de grenadiers (I) (III) (15/04/42-02/10/43) (23/12/43-09/44), puis commandant du 72 corps d'armée (II) (09/44-01/12/44), puis commandant de la 16 division de grenadiers volontaires (III) (24/03/45-03/45), puis commandant de la 16 division de grenadiers volontaires et de la 158 division de réserve (03/45-06/04/45), puis commandant de la 158 division de réserve puis 04/45 158 division d'infanterie (06/04/45-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques, 10/55 il est libéré et en retraite.]

AUGUST_SCHMIDT.jpg (1434 octets)

 

01/03/38 Oberst puis 01/03/42 Generalmajor puis 01/03/43 Generalleutnant Friedrich Schmidt (05/03/1892-26/06/1943 tué sur le front russe): Croix allemande en or (22/11/41), commandant du 72 régiment d'infanterie (24/11/38-01/03/42), puis commandant de la 50 division d'infanterie (IV) (01/03/42-26/06/43).

 

01/06/39 Oberst puis 01/04/42 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Gustav Schmidt (24/04/1894-07/08/1943 tué sur le front russe): Croix de chevalier de la Croix de fer (04/09/40) avec feuilles de chêne (06/03/43, n°203) et Croix allemande en or (22/04/42) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 216 régiment d'infanterie de remplacement (01/09/39-10/10/39), puis commandant du 74 régiment d'infanterie (10/10/39-01/11/40), puis commandant de la 19 brigade motorisée (I) (01/11/40-05/01/42), puis commandant de la 19 division blindée (II) (05/01/42-07/08/43).

GUSTAV_SCHMIDT.jpg (1339 octets)

 

01/01/38 Oberstleutnant puis 01/11/40 Oberst puis 01/04/43 Generalmajor puis 01/10/43 Generalleutnant Hans Schmidt (14/03/1895-28/11/1971): Croix de chevalier de la Croix de fer (16/10/44) et Croix allemande en or (21/04/43), commandant du 3 bataillon du 41 régiment d'infanterie (01/10/35-01/04/40), puis commandant du 245 régiment d'infanterie (01/04/40-24/01/43), puis commandant de la 68 division d'infanterie (III) (24/01/43-25/10/43), puis commandant de la 275 division d'infanterie (10/12/43-22/11/44), puis commandant de la 275 division d'infanterie (03/45-04/45).

HANS_SCHMIDT.jpg (1209 octets)

 

01/03/37 Oberst puis 01/02/41 Generalmajor puis 01/10/42 Generalleutnant Kurt Schmidt (09/04/1891-03/03/1945 tué sur le front néerlandais): commandant du 74 régiment d'infanterie (12/10/37-10/10/39), puis commandant du 579 régiment d'infanterie (10/10/39-15/11/40), puis commandant du Luxembourg (15/11/40-04/09/41), puis commandant de la 702 division d'infanterie (II) (04/09/41-01/09/43), puis commandant de la 526 division Aachen (II) puis 09/44 526 division de réserve (I) (15/03/44-03/03/45).

 

27/01/13 Generalmajor puis 05/10/16 Generalleutnant Heinrich Gustav Elimar Schmidt von Knobelsdorff (16/02/1859-24/04/1943) (1 GM).

 

18/10/17 Generalmajor puis 21/03/21 Generalleutnant (honoraire) Freiherr Walther Hilmar Schmidt von Schmidtseck (22/09/1865-28/01/1945) (1 GM).

 

01/08/38 Oberstleutnant puis 01/08/41 Oberst puis 01/12/43 Generalmajor puis 01/06/44 Generalleutnant Werner Schmidt-Hammer (26/09/1894-04/01/1962): Croix de chevalier de la Croix de fer (12/09/44) et Croix allemande en or (11/03/43) et Sächs. Militär-St.-Heinrichs-Orden (Saxe), commandant du 1 bataillon du 31 régiment d'infanterie (01/04/35-39), puis commandant du 417 régiment d'infanterie (39-15/12/40), puis commandant du 456 régiment d'infanterie (15/12/40-01/12/43), puis commandant de la 168 division d'infanterie (V) (VII) (01/12/43-08/09/44) (09/12/44-06/01/45), puis commandant de la 168 division d'infanterie (04/45-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques, 10/55 il est libéré et en retraite.]

SCHMIDT-HAMMER.jpg (1507 octets)

 

01/10/38 Oberst puis 01/01/42 Generalmajor puis 01/01/44 Generalleutnant Otto Schmidt-Hartung (09/02/1892-19/02/1976): Croix de chevalier de la croix de fer (29/06/40), commandant du 35 régiment d'infanterie (10/11/38-05/10/41), puis commandant de la 14 brigade motorisée (II) (05/10/41-02/02/43), puis commandant de la Feldkommandantur 520 (Antwerpen) (IV) (02/02/43-20/05/44), puis commandant du Hauptverbindungsstab (= Oberfeldkommandantur) 564 (Toulouse) (II) (20/05/44-08/44), puis Befelhshaber kommandostab Alpenverland (II) (15/11/44-02/05/45).

SCHMIDT-HARTUNG.jpg (1239 octets)

 

01/08/38 Oberst puis 30/09/29 Generalmajor (honoraire) puis 01/02/41 Generalmajor der reserve puis 01/04/42 Generalleutnant der reserve Karl Schmidt-Kolbow (14/05/1875-15/10/1957): Kdr. Kgf. Bez. XIV (06/09/40-15/12/40), puis Korück 590 (II) (22/12/40-01/02/43), puis 31/03/43 replacé en retraite. [Avant la guerre: 30/09/29 en retraite.]

 

01/04/36 Generalmajor puis 31/03/38 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant der reserve Wolfgang Schmidt-Logan (08/09/1884-1945 se suicide): Korück 583 (I) (10/09/39-20/01/41), puis Korück 559 (4 armée) (I) (20/01/41-14/09/41), puis commandant de Charkow (I) (41-01/10/42), puis Korück 550 (III) (26/11/42-14/10/43), puis 31/10/43 replacé en retraite. [Avant la guerre: H. D. St. 7 (01/04/36-31/03/38), 31/03/38 en retraite.]

 

01/10/35 Oberst puis 01/06/39 Generalmajor (honoraire) puis 01/02/41 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Artur Schmitt (20/07/1888-15/01/1972): Croix de Chevalier de la Croix de Fer (05/02/42), Feldzeug-Kommandos XI (I) (-11/02/40), puis commandant du 626 régiment d'infanterie (11/02/40-09/40), puis Feldzeug-Kommandos XI (III) (25/09/40-19/02/41), puis Köruck 556 (II) (19/09/41-10/11/41), puis 10/11/41-02/01/42 sert dans l'état-major de la division italienne Bardia, puis 02/01/42 il est capturé par les Britanniques en Libye. [Avant la guerre: Feldzeug-Kommandos XI (01/02/37-).] [Après la guerre: 05/10/47 il est libéré et en retraite.]

SCHMITT.jpg (1675 octets)

 

27/01/11 Generalmajor puis 22/03/13 Generalleutnant Hugo Ernst Gerhard Alwin Schmundt (26/05/1853-03/07/1940) (1 GM).

 

01/08/38 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/01/44 Generalleutnant Gustav von Schneidemesser (04/02/1891-1975): Croix allemande en argent (31/01/45), commandant du 471 régiment d'infanterie (01/09/39-25/08/41), puis 01/12/41-15/11/44 sert à l'O.K.H., puis commandant de la place (Truppenübungsplatz) Gross Born (II) (15/11/44-01/03/45), puis 01/03/45-05/45 en réserve de l'O.K.H..

 

01/08/37 Oberstleutnant puis 01/01/40 Oberst puis 01/01/43 Generalmajor puis 01/07/43 Generalleutnant Dipl. Ing. Erich Schneider (12/08/1894-03/08/1980): Croix de chevalier de la Croix de fer (05/05/43) avec feuilles de chêne (06/03/45, n°768), 15/08/38-20/06/40 sert à l'O.K.H., puis commandant du 103 régiment d'artillerie blindé (20/06/40-12/03/42), puis 12/03/42-14/11/42 sert à l'O.K.H., puis commandant de la 4 division blindée (XI) (14/11/42-31/05/43), puis 31/05/43-28/12/44 en réserve de l'O.K.H., puis commandant de la 14 division motorisée (II) (28/12/44-08/05/45).

ERICH_SCHNEIDER.jpg (1454 octets)

 

01/10/31 Oberst puis 01/04/34 Generalmajor (honoraire) puis 01/04/40 Generalmajor puis 01/07/42 Generalleutnant Ernst Schneider (19/09/1881-05/10/1948): Festungs-Pionier-Kommandeur XI (-26/05/41) (01/04/40 réactivé), puis Festungs-Pionier-Kommandeur XVII (I) (12/12/41-10/05/42), puis 31/08/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: 30/09/33 en retraite, Festungs-Pionier-Kommandeur XI (01/04/39-).]

 

07/01/14 Generalmajor (Bavière) puis 17/07/17 Generalleutnant (Bavière) Ritter Karl Philipp Ludwig Schoch puis 01/02/15 von Schoch (05/08/1863-10/10/1940) (1 GM): Chevalier de l'Ordre Militaire de Max Joseph (26/08/14).

 

01/10/23 Oberst puis 30/09/26 Generalmajor (honoraire) puis 01/10/40 Generalmajor der reserve puis 01/04/42 Generalleutnant der reserve Wilhelm Schönberg (21/02/1872-05/07/1966): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de l'Oflag XIA (02/09/39-15/06/40), puis commandant des camps de prisonniers de guerre (Kriegsgefangenen) du Wehrkreis X (15/06/40-30/06/42), puis 30/06/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: 30/09/26 en retraite.]

SCHOENBERG.jpg (1325 octets)

 

01/02/30 Oberst puis 01/09/37 Generamajor (honoraire) puis 01/01/39 Generalmajor puis 01/12/40 Generalleutnant Hans Schönhärl (25/12/1878-12/07/1954): commandant de la 231 division d'infanterie (01/09/39-02/08/40), puis commandant de la 231 division d'infanterie et de la 167 division d'infanterie (III) (01/05/40-02/08/40), puis commandant de la 167 division d'infanterie (02/08/40-01/08/41), puis commandant de la 157 division de remplacement (II) (27/12/41-20/01/42), puis 20/01/42-30/04/43 en réserve de l'O.K.H., puis 30/04/43 replacé en retraite. [Avant la guerre: 31/03/30 en retraite, Landwehr-Kommandeur Nuremberg (01/05/37-01/09/39).]

 

01/10/31 Generalmajor puis 01/10/33 Generalleutnant Curt Schönheinz (01/11/1880-04/02/1942): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de la 153 division de remplacement (I) (01/09/39-01/12/39), puis 01/12/39-04/02/42 en réserve de l'O.K.H.. [Avant la guerre: leiter der Völkerbundsabteilung Gruppe Heer (VGH) (01/10/29-30/09/34), 30/09/34 en retraite, professeur à l'Académie de Guerre (01/10/37-01/07/39).]

SCHOENHEINZ.jpg (1590 octets)

 

01/01/38 Oberst (Autriche) puis 01/09/41 Generalmajor puis 01/09/43 Generalleutnant Otto Schönherr Edler von Schönleiten (Autrichien) (07/02/1888-1954): commandant du 178 régiment d'infanterie (01/09/39-14/07/41), puis commandant de la 230 division de défense côtière (I) (15/04/42-10/10/42), puis commandant de la 141 division de réserve (II) (10/12/42-20/02/44), puis commandant de la 148 division de réserve (IV) puis 18/09/44 148 division d'infanterie (20/03/44-08/05/45). [Avant la guerre: 13/03/38 transféré dans l'Heer.]

 

01/01/39 Oberst puis 01/07/42 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Erich Hermann Schopper (02/07/1892-18/08/1978): Croix de chevalier de la Croix de fer (30/04/43) et Croix allemande en or (26/12/41), commandant du 6 régiment d'artillerie (01/05/37-15/11/40), puis Arko 317 (15/11/40-08/12/41), puis commandant de la 81 division d'infanterie (III) (V) (VII) (08/12/41-01/03/43) (13/03/43-01/06/43) (30/06/43-05/04/44), puis commandant de la 310 division d'artillerie (II) (10/07/44-08/05/45).

SCHOPPER.jpg (1590 octets)

 

01/08/36 Oberst puis 01/07/40 Generalmajor puis 01/07/42 Generalleutnant Rudolf Ulrich Schrader (29/05/1890-22/08/1945 se suicide): Croix allemande en argent (25/03/43), commandant des Troupes de transmission (Nachrichtenführer) du groupe d'armées C (II) (01/11/39-01/03/40), puis directeur de l'école des Transmissions (II) (01/03/40-01/09/40), puis commandant des Troupes de transmission (Nachrichtenführer) du Commandement militaire en France (I) (40-01/04/41), puis commandant des troupes de transmission (Nachrichtenführer) du groupe d'armées C (IV) puis 05/41 du groupe d'armées Nord (01/04/41-44), puis commandant des Troupes de transmission (Nachrichtenführer) du groupe d'armées D (II) (44-05/45).

 

Major puis 01/07/40 Oberstleutnant puis 01/04/42 Oberst puis 01/05/44 Generalmajor puis 01/11/44 Generalleutnant August Max Günther Schrank (19/11/1898-22/09/1960): Croix de chevalier de la Croix de fer (17/07/41), chef du 1 bataillon du 100 régiment de chasseurs de montagne (01/08/40-31/07/41), puis adjudant du groupe d'armées A (10/10/42-23/01/44), puis commandant de la 5 division de montagne (II) (10/02/44-18/01/45).

SCHRANK.jpg (1540 octets)

 

01/10/29 Generalmajor puis 31/01/31 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant der reserve Kurt Schreiber (01/04/1875-27/05/1964): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten,  commandant de la 430 division de remplacement (I) (24/10/39-01/12/39), puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 570 (Ghent) (II) (01/12/39-01/07/40), puis commandant militaire du Nord-Ouest de la France (Militärbefehlshaber Nordwestfrankreich) (01/07/40-29/12/41), puis commandant de Hanovre (II) (29/12/41-31/03/43), puis 31/03/43 replacé en retraite. [Avant la guerre: en réserve (01/10/29-01/02/30), Berlin (01/02/30-31/01/31), 31/01/31 en retraite.]

SCHREIBER.jpg (1434 octets)

 

01/06/38 Oberstleutnant puis 01/09/40 Oberst puis 01/10/43 Generalmajor puis 16/03/45 Generalleutnant Dipl. Ing. Paul Schricker (19/01/1895-04/05/1965): commandant du 118 régiment d'artillerie de montagne (24/08/40-01/04/42), puis Arko 132 de montagne (I) (01/04/42-26/07/42), puis 01/10/42-10/44 sert à l'O.K.H., puis commandant de la 157 division de montagne (II) puis 02/45 8 division de montagne (10/44-04/45).

 

01/06/39 Generalmajor puis 01/06/41 Generalleutnant Erich Schröck (23/09/1886-06/06/1945 meurt en captivité): commandant du 29 régiment d'infanterie (01/12/35-18/09/39), puis commandant de la 98 division d'infanterie (I) (III) (18/09/39-11/04/40) (10/06/40-31/12/41), puis commandant de la 192 division de remplacement (II) (01/04/42-03/02/45), puis 03/02/45 il est capturé par les Britanniques.

 

31/10/28 Generalmajor (honoraire) puis 01/09/40 Generalmajor der reserve puis 01/12/41 Generalleutnant der reserve Otto Schröder (19/03/1877-10/01/1946 meurt en captivité): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwertern, commandant de la 153 division de remplacement (II) (01/12/39-01/06/42), puis 01/06/42-31/07/42 en réserve de l'O.K.H., puis 31/07/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: 31/10/28 en retraite.] [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

 

01/04/39 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/04/44 Generalleutnant Dipl. Ing. Josef Schrötter (08/03/1891-06/04/1972): 01/09/39-20/10/41 sert à l'O.K.H., puis commandant de la 8 brigade motorisée (III) puis 05/07/42 8 brigade blindée de grenadiers (20/10/41-05/08/42), puis commandant de la 8 division blindée (VII) (05/08/42-09/11/42), puis chef des unités motorisées à l'O.K.W. (10/11/42-05/45).

 

01/02/29 Generalmajor puis 01/02/30 Generalleutnant Arthur Schubert (31/01/1876-04/07/1946 meurt en captivité): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwertern, commandant de la 404 division de remplacement (I) (III) (24/10/39-26/10/39) (27/11/39-25/09/42), puis 30/11/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: Artillerie Führer IV (01/02/29-31/01/31), 31/01/31 en retraite.] [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

ARTHUR_SCHUBERT.jpg (1883 octets)

 

01/04/37 Oberst puis 01/04/41 Generalmajor puis 01/04/43 Generalleutnant Rudolf Schubert (27/09/1890-1962): Croix allemande en argent (26/01/44), commandant du 521 régiment de transmissions (01/09/39-15/09/39), puis commandant des Troupes de transmission (Nachrichtenführer) de la 14 armée puis 25/10/39 de la 12 armée (I) (15/09/39-05/03/42), puis directeur de l'école des Transmissions (III) (01/09/40-05/42), puis 05/42-02/07/44 sert dans l'état-major du groupe d'armées B.

 

01/06/35 Generalmajor puis 01/08/37 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant der reserve Otto Schünemann (02/05/1883-1945): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwertern, commandant de la 160 division de remplacement (I) (08/11/39-01/05/42), puis 30/06/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: Bergen (01/07/35-30/06/38), 30/06/38 en retraite.]

OTTO_SCHUENEMANN(1891).jpg (1282 octets)

 

01/01/38 Oberstleutnant puis 01/12/40 Oberst puis 01/11/42 Generalmajor puis 01/05/43 Generalleutnant Otto Schünemann (06/10/1891-29/06/1944 tué sur le front russe): Croix de chevalier de la Croix de fer (20/12/41) avec feuilles de chêne (28/11/43, n°339) et Croix allemande en or (11/02/43), commandant du 184 régiment d'infanterie (01/09/39-20/09/42), puis commandant de la 337 division d'infanterie (IV) (20/09/42-27/12/43), puis commandant du 39 corps blindé (V) (28/06/44-29/06/44).

 

01/02/39 Oberstleutnant puis 01/01/41 Oberst puis 20/06/44 Generalmajor avec effet rétroactif au 01/04/44 puis 01/09/44 Generalleutnant Dipl. Ing. Paul Schürmann (06/12/1895-1978): Croix de chevalier de la Croix de fer (02/09/44) et Croix allemande en or (05/06/42), 01/09/39-15/11/40 sert à l'O.K.H., puis commandant du 11 régiment d'infanterie (15/11/40-01/07/42), puis 01/07/42-15/01/44 sert à l'O.K.H., puis 15/01/44-04/03/44 sert dans l'état-major du groupe d'armées Centre, puis commandant de la 25 division blindée de grenadiers (III) (04/03/44-07/44), puis commandant de la 25 division blindée de grenadiers (I) (10/44-10/02/45).

SCHUERMANN.jpg (1153 octets)

 

27/01/17 Generalmajor puis 30/09/19 Generalleutnant (honoraire) Anton Georg von der Schulenburg (1862-1940) (1 GM).

 

18/04/13 Generalmajor (honoraire) puis 22/03/15 Generalmajor puis 30/09/19 Generalleutnant (honoraire) Richard von der Schulenburg (1857-1943) (1 GM).

 

01/12/33 Generalmajor puis 01/01/42 Generalleutnant der reserve Winifried von der Schulenburg (01/06/1882-01/05/1945 se suicide): General z.b.V. des camps de prisonniers de guerre à l'O.K.W. (General z.b.V. für das Kriegsgefangenenwesen im O.K.W.) (01/09/39-31/03/43), puis 31/03/43-31/05/43 en réserve de l'O.K.H., puis 31/05/43 replacé en retraite. [Avant la guerre: 01/04/34 en retraite.]

WINIFRIED_SCHULENBURG.jpg (1311 octets)

   

29/03/20 Generalmajor (honoraire) puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) Graf Karl Hans von der Schulenburg-Wolfsburg (26/09/1867-08/09/1950).

 

17/02/14 Generalmajor puis 06/11/17 Generalleutnant Hermann Peter Alois Franz Bernhard Schultheis (1858-1950) (1 GM).

 

01/11/23 Generalmajor puis 31/01/26 Generalleutnant (honoraire) Georg Schwager (20/02/1869-20/02/1959). [Avant la guerre: Jüterborg (01/04/22-31/01/26), 31/01/26 en retraite.]

 

01/10/33 Generalmajor puis 01/06/38 Generalleutnant Günther Schwantes (15/10/1881-11/08/1942): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de la 19 division d'infanterie (I) (-01/02/40), puis 01/09/41 replacé en retraite. [Avant la guerre: 30/11/33 en retraite, dépôt 4 (Heeresdienstelle 4) (01/10/36-01/03/38), 19 division d'infanterie (01/03/38-).]

SCHWANTES.jpg (1543 octets)

 

27/01/13 Generalmajor puis 06/06/16 Generalleutnant Max Schwarte (1860-1945) (1 GM).

 

01/01/38 Oberstleutnant puis 01/12/40 Oberst puis 01/02/44 Generalmajor puis 01/08/44 Generalleutnant Otto Schwarz (01/06/1897-22/05/1960): chef des Opérations (Ia) du 22 corps d'armée (01/09/39-01/12/39), puis chef des Opérations (Ia) du détachement d'armée A (01/12/39-), puis chef des Opérations (Ia) du Gouvernement Général de la Pologne (-01/09/40), puis chef des Opérations (Ia) de la mission militaire en Roumanie (01/09/40-01/05/41), puis commandant du 134 régiment d'artillerie (01/05/41-01/03/42), puis commandant du 370 régiment d'artillerie (01/03/42-01/12/42), puis professeur à l'école d'Artillerie (01/12/42-01/03/43), puis 01/03/43-30/06/43 sert dans l'état-major du groupe d'armées Centre, puis 01/11/43-11/12/43 sert à l'O.K.H., puis commandant de la 376 division d'infanterie (II) (11/12/43-04/09/44), puis 04/09/44 il est capturé par les Soviétiques. [Après la guerre: 12/10/55 il est libéré et en retraite.]

 

01/10/34 Generalmajor puis 01/10/36 Generalleutnant (honoraire) puis 01/03/38 Generalleutnant Arthur Schwarznecker (28/07/1882-11/05/1958): inspecteur général du Recrutement de Vienne (Wehrersatz-Inspekteur Wien) (I) (-16/03/43), puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 392 (III) (17/04/43-24/08/43), puis Korück 582 (2 armée blindée) (III) (08/11/43-44), puis Befehlshaber Syrmien (44-08/44). [Avant la guerre: inspecteur général du Recrutement de Stuttgart (Wehrersatz-Inspekteur Stuttgart) (01/10/34-01/04/38), inspecteur général du Recrutement de Vienne (Wehrersatz-Inspekteur Wien) (01/04/38-).]

 

01/02/38 Oberstleutnant puis 01/04/40 Oberst puis 01/10/43 Generalmajor puis 17/09/44 Generalleutnant à titre posthume avec effet rétroactif au 01/09/44 Graf Bogislav Axel Karl Ulrich von Schwerin (19/10/1892-17/09/1944 tué): Croix allemande en argent (07/09/43), commandant du 1 bataillon du 8 régiment d'infanterie (10/11/38-01/01/40), puis adjudant du 8 corps d'armée (01/01/40-01/02/40), puis adjudant de la 16 armée (01/02/40-01/10/43), puis commandant de la 207 division de sécurité (III) (11/43-01/01/44), puis commandant de la 207 division de sécurité et de la 442 division de remplacement (II) (01/01/44-20/02/44), puis commandant de la 207 division de sécurité (20/02/44-03/44), puis commandant de la 207 division de sécurité et de la 221 division de sécurité (V) (03/44-07/44), puis commandant de la 207 division de sécurité (07/44-17/09/44).

Relation: fils du general der Infanterie Bogislav von Schwerin. cf: 1 GM.

 

14/04/21 Generalmajor (honoraire) puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) Graf Wilhelm Moritz Detlof von Schwerin (27/04/1869-31/05/1940): Croix de l'Ordre "Pour le Mérite" (12/06/18) et Officier de l'Ordre Royal des Saints Maurice et Lazare (Italie). [Avant la guerre: 14/04/21 en retraite.]

 

31/08/32 Generalmajor (honoraire) puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) puis 01/07/40 Generalmajor der reserve puis 01/07/41 Generalleutnant der reserve Otto Ludwig Manfred von Schwerin (06/05/1881-21/06/1943): Korück 590 (I) (01/07/40-22/12/40), puis 22/12/40-01/10/41 en réserve de l'O.K.H., puis commandant de la 431 division de remplacement (IV) (01/10/41-26/03/43), puis 26/03/43-31/05/43 en réserve de l'O.K.H., puis 31/05/43 replacé en retraite. [Avant la guerre: 31/08/32 en retraite.]

Relation: fils du general der Kavallerie Ludwig von Schwerin. cf: 1 GM.

MANFRED_SCHWERIN.jpg (1611 octets)

 

01/03/37 Oberstleutnant puis 01/03/40 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/12/42 Generalleutnant Graf Richard von Schwerin (24/05/1892-23/07/1951): Croix allemande en or (26/12/41), commandant du 212 régiment d'infanterie (01/09/39-12/01/42), puis commandant de la 79 division d'infanterie (II) (12/01/42-31/01/43), puis commandant de la 79 division d'infanterie (I) (03/43-05/06/43), puis commandant de la 172 division de réserve (I) (24/11/44-14/01/45), puis commandant de la 617 division de remplacement (04/45-08/05/45). [Après la guerre: 19/03/48 il est libéré et en retraite.]

RICHARD_SCHWERIN.jpg (1615 octets)

 

01/10/12 Generalmajor (honoraire) puis 22/03/15 Generalmajor puis 20/09/19 Generalleutnant (honoraire) Guido Ernst Karl Alexander Schwierz (1861-1944) (1 GM).

 

01/03/39 Generalmajor puis 01/02/41 Generalleutnant Friedrich von Scotti (03/05/1889-16/07/1969): Croix de chevalier de la Croix de fer (08/06/43) et Croix allemande en or (12/11/42), Arko 35 (I) (-12/04/41), puis commandant de la 227 division d'infanterie (IV) (12/04/41-07/06/43), puis Harko 304 (III) (03/07/43-25/07/44), puis Harko 306 (VI) (10/08/44-13/01/45), puis 12/04/45 il est capturé par les Américains. [Avant la guerre: Arko 35 (10/11/38-).] [Après la guerre: 46 il est libéré.]

SCOTTI.jpg (1551 octets)

 

01/08/37 Oberst puis 01/09/41 Generalmajor puis 01/09/43 Generalleutnant Willy Seeger (28/09/1890-1978): Croix allemande en or (02/07/42) et Ritterkreuz des Württembergischen Militär-Verdienstorden (Wurtemberg), adjudant du Wehrkreis V (01/09/39-08/40), puis commandant du 13 régiment d'infanterie (08/40-15/11/40), puis commandant du 75 régiment d'infanterie (15/11/40-29/09/41), puis commandant de la 292 division d'infanterie (II) (29/09/41-24/08/42), puis commandant de la 405 division de remplacement (IV) (01/05/43-22/02/45).

SEEGER.jpg (1344 octets)

 

01/10/37 Generalmajor puis 01/08/38 Generalleutnant Ernst Seifert (15/09/1884-1946 meurt en captivité): commandant de Berlin (-25/11/40), puis commandant de la 110 division d'infanterie (I) (10/12/40-24/01/42), puis inspecteur général du Recrutement de Hambourg (Wehrersatz-Inspekteur Hambourg) (II) (01/05/42-08/05/45). [Avant la guerre: Berlin (01/02/37-).] [Après la guerre: il est capturé par les Britanniques.]

 

19/08/14 Generalmajor puis 18/04/18 Generalleutnant Udo Friedrich Wilhelm von Selchow (09/05/1859-13/04/1945) (1 GM).

 

01/06/32 Generalmajor puis 01/01/42 Generalleutnant der reserve Ferdinand von Selle (29/01/1877-05/05/1945): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 44 régiment d'artillerie de remplacement (01/09/39-30/09/39), puis Arko 113 (I) (30/09/39-07/42), puis 31/01/43 replacé en retraite. [Avant la guerre: 01/10/32 en retraite.]

SELLE.jpg (1458 octets)

 

01/01/21 Generalmajor puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) Fritz Karl von Selle (15/10/1868-25/10/1947): Croix de l'Ordre "Pour le Mérite" (06/01/18). [Avant la guerre: 30/09/21 en retraite.]

 

01/03/39 Oberst puis 01/10/42 Generalmajor puis 01/08/44 Generalleutnant Franz Heinrich Otto Sensfuss (21/06/1891-11/03/1976): Croix de chevalier de la Croix de fer (22/08/44) avec feuilles de chêne (09/05/45, n°881) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du Oberbaustades III puis 690 régiment du génie (01/09/39-), puis commandant du Génie (Pionier Führer) de la 11 armée (II) (01/04/41-28/07/41), puis Festungs-Pionier-Kommandeur XVI (12/12/41-10/12/43), puis 10/12/43-01/03/44 en réserve de l'O.K.H., puis commandant de la 21 division d'infanterie (VI) (01/03/44-28/03/44), puis commandant de la 212 division d'infanterie (V) (01/05/44-15/09/44), puis commandant de la 212 division de grenadiers volontaires (I) (10/44-01/04/45). [Avant la guerre: Festung-Pionier-Inspekteur III (01/03/38-01/09/39).]

SENSFUSS.jpg (1238 octets)

 

19/08/14 Generalmajor puis 05/04/18 Generalleutnant (honoraire) Paul Alexander Ferdinand Eduard Ulrich Seydel (1857-1945) (1 GM).

 

01/08/37 Oberstleutnant puis 01/08/40 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Paul Seyffardt (04/03/1894-1979): Croix de chevalier de la Croix de fer (17/01/42) et Croix allemande en or (18/10/41) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 111 régiment d'infanterie (40-01/03/42), puis commandant de la 205 division d'infanterie (II) (01/03/42-05/11/43), puis commandant de la 348 division d'infanterie (II) (05/02/44-09/44), puis 09/44 il est capturé par les Américains.

SEYFFARDT.jpg (1390 octets)

 

01/01/39 Oberstleutnant puis 01/12/41 Oberst avec effet rétroactif au 01/10/40 puis 01/06/43 Generalmajor puis 06/11/43 Generalleutnant à titre posthume avec effet rétroactif au 01/11/43 Friedrich Wilhelm Sieberg (15/02/1896-06/11/1943 meurt des suites de ses blessures): Croix de chevalier de la Croix de fer (16/06/40), commandant du 1 bataillon du 10 régiment blindé (15/07/38-23/10/39), puis commandant du 10 régiment blindé (23/10/39-11/08/40), puis professeur à l'école des Troupes blindées (11/08/40-01/04/43), puis commandant de la 14 division blindée (I) (01/04/43-29/10/43).

SIEBERG.jpg (1596 octets)

 

01/04/35 Generalmajor puis 01/04/41 Generalleutnant der reserve Kurt Sieglin (105/10/884-1953): Ritterkreuz des Württembergischen Militär-Verdienstorden (Wurtemberg), commandant de la 173 division de remplacement (I) (01/11/39-10/03/40), puis Korück 672 (10/03/40-21/06/40), puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 393 (Piaseczno) (06/11/40-31/01/45), puis 31/01/45 replacé en retraite. [Avant la guerre: H. D. St. 5 (15/10/35-30/09/38), 30/09/37 en retraite.]

SIEGLIN.jpg (1442 octets)

 

01/08/39 Oberst puis 01/01/43 Generalmajor puis 01/07/43 Generalleutnant Ernst Sieler (22/08/1893-06/10/1983): Croix de chevalier de la Croix de fer (12/09/41) avec feuilles de chêne (24/06/44, n°502) et Croix allemande en or (23/02/44), commandant du 46 régiment d'infanterie (01/10/39-16/11/42), puis commandant de la 304 division d'infanterie (II) (16/11/42-06/04/45), puis commandant du 59 corps d'armée (IX) (06/04/45-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques, 55 il est libéré et en retraite.]

SIELER.jpg (1416 octets)

 

01/04/37 Oberstleutnant puis 01/04/40 Oberst puis 01/10/43 Generalmajor puis 01/10/44 Generalleutnant Karl Adalbert Hermann Georg Sievers (02/01/1892-1961): Croix de chevalier de la Croix de fer (18/11/44) et Croix allemande en or (11/03/43), commandant du 3 bataillon du 119 régiment d'infanterie (01/10/38-01/11/39), puis commandant du 168 régiment d'infanterie (01/11/39-01/03/43), puis commandant de l'école de Metz (15/05/43-22/08/43), puis commandant de la 321 division d'infanterie (III) (22/08/43-23/09/43), puis commandant de la 16 division aérienne de campagne (05/11/43-30/07/44), puis commandant de la 719 division d'infanterie (IV) (30/07/44-30/09/44).

SIEVERS.jpg (1828 octets)

 

01/04/39 Oberstleutnant puis 01/12/41 Oberst puis 01/12/43 Generalmajor puis 01/07/44 Generalleutnant avec effet rétroactif au 01/06/44 Curt Siewert (05/04/1899-13/06/1983): Croix de chevalier de la Croix de Fer (29/02/44) et Croix allemande en or (17/02/43), 01/09/36-01/06/41 sert à l'O.K.H., puis chef d'état-major du 38 corps d'armée (III) (01/06/41-07/06/43), puis commandant de la 58 division d'infanterie (V) (07/06/43-13/04/45), puis 04/05/45 il est capturé par les Britanniques. [Après la guerre: 05/48 il est libéré, 01/10/56 entre dans la Bundeswehr comme generalmajor, 30/09/60 en retraite.]

SIEWERT.jpg (1172 octets)

 

01/03/36 Oberst puis 01/12/39 Generalmajor puis 01/12/41 Generalleutnant Rudolf Sintzenich (13/07/1889-24/12/1948): Croix de chevalier de la Croix de fer (15/08/40), commandant du 61 régiment d'infanterie (01/10/35-10/01/40), puis Korück 671 puis 01/04/40 Oberfeldkommandantur 671 (Angers) (I) (10/01/40-14/04/40), puis commandant de la 33 division d'infanterie (II) (28/04/40-04/10/40), puis commandant de la 132 division d'infanterie (I) (05/10/40-11/01/42), puis commandant de la 147 division de remplacement (II) puis 01/10/42 147 division de réserve (I) (01/04/42-23/12/42), puis inspecteur général du Recrutement de Munich (Wehrersatz-Inspekteur Munich) (II) (01/03/43-12/01/44), puis commandant de la 467 division d'infanterie (III) (12/01/44-04/45).

SINTZENICH.jpg (1805 octets)

 

13/03/38 Oberstleutnant puis 01/12/40 Oberst avec effet rétroactif au 01/06/40 puis 01/04/42 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Adolf Sinzinger (Autrichien) (29/01/1891-1974): Croix de chevalier de la Croix de fer (09/02/42), commandant du 257 régiment d'infanterie (01/04/38-12/02/42), puis commandant de la 83 division d'infanterie (IV) (31/10/42-02/11/42), puis commandant de la 377 division d'infanterie (III) (29/01/43-25/02/43), puis commandant militaire de Vienne (15/03/44-29/07/44), puis 31/01/45 en retraite. [Avant la guerre: 13/03/38 transféré dans l'Heer.]

SINZINGER.jpg (1394 octets)

 

01/08/37 Oberst puis 01/08/41 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Maximilian Siry (19/04/1891-1967): Croix de chevalier de la Croix de fer (13/06/42) et Croix allemande en or (14/02/42), commandant du 51 régiment d'artillerie (12/10/37-01/04/40), puis Arko 125 (I) (01/04/40-13/12/41), puis commandant de la 246 division d'infanterie (II) (13/12/41-16/05/43), puis commandant de l'Artillerie côtière Nord (Höherer Küsten-arko Nord)  (16/05/43-01/45), puis commandant de la 347 division d'infanterie (IV) (03/45-03/45).

SIRY.jpg (1583 octets)

 

01/08/37 Oberstleutnant puis 01/02/40 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/06/43 Generalleutnant Friedrich Sixt (28/10/1895-04/08/1976): Croix de chevalier de la Croix de fer (17/12/43) avec feuilles de chêne (11/03/45, n°772) et Croix allemande en or (18/05/42), 01/04/38-20/04/40 sert à l'O.K.H., puis chef d'état-major du 44 corps d'armée (I) (20/04/40-05/06/42), puis chef d'état-major de la 7 armée (III) (09/07/42-01/05/43), puis commandant de la 50 division d'infanterie (V) (26/06/43-30/04/44), puis commandant de la 5 division de chasseurs (V) (01/11/44-18/04/45), puis commandant du 101 corps d'armée (II) (18/04/45-08/05/45).

SIXT.jpg (1514 octets)

 

01/10/38 Generalmajor puis 01/03/40 Generalleutnant Hans Heinrich Sixt von Arnim (06/11/1890-01/04/1952 meurt en captivité): Croix de chevalier de la Croix de fer (22/09/41) et Croix allemande en or (06/09/42), chef d'état-major de la 5 armée (I) (01/09/39-10/09/39), puis commandant de la 95 division d'infanterie (I) (25/09/39-10/05/42), puis commandant de la 113 division d'infanterie (III) (10/05/42-02/02/43), puis 02/02/43 il est capturé à Stalingrad. [Avant la guerre: oberquartiermeister I des Heeres (Opérations) (10/11/38-31/08/39).]

SIXT_VON_ARNIM.jpg (1332 octets)

 

01/08/35 Oberst puis 01/12/40 Generalmajor puis 01/12/42 Generalleutnant Ralf Sodan (17/07/1880-23/04/1945 se suicide): Croix de chevalier de la Croix de fer (16/06/40) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 338 régiment d'infanterie (01/09/39-01/02/40), puis commandant militaire d'Oslo (28/11/40-41) (01/12/40 réactivé), puis commandant militaire de Drontheim (41-09/41), puis commandant de la 270 division d'infanterie (I) (04/42-17/08/43) (30/11/43 replacé en retraite), puis commandant de Cottbus (-23/04/45). [Avant la guerre: 31/03/28 en retraite.]

 

18/12/17 Generalmajor puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) Graf Alfred Anton Georg Ludwig von Soden (09/12/1866-09/04/1943) (1 GM): Croix de l'Ordre "Pour le Mérite" (20/09/00).

 

01/11/35 Oberst puis 01/10/39 Generalmajor puis 01/09/41 Generalleutnant Hans von Sommerfeld (07/01/1888-1961): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 9 corps de gardes-frontière (01/09/39-25/10/39), puis commandant de la 526 division d'infanterie (I) (25/10/39-15/11/40), puis commandant de la 306 division d'infanterie (I) (15/11/40-01/11/42), puis commandant de la 462 division de remplacement (III) (17/12/42-15/07/44), puis Rhein Kdr. II (16/10/44-05/45). [Avant la guerre: H. D. St. 9 (01/04/39-01/09/39).]

SOMMERFELD.jpg (1406 octets)

 

01/12/34 Generalmajor puis 01/03/38 Generalleutnant Konrad Sorsche (10/06/1883-1971): commandant de la 50 division d'infanterie (I) (01/09/39-25/10/40), puis inspecteur général du Recrutement de Liignitz (Wehrersatz-Inspekteur Liegnitz) (II) (01/03/41-31/01/45), puis 31/01/45 en retraite. [Avant la guerre: Küstrin (10/11/38-01/09/39).]

SORSCHE.jpg (1386 octets)

 

01/04/38 Generalmajor puis 01/04/40 Generalleutnant Karl Spang (22/01/1886-1979): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten et Ritterkreuz des Württembergischen Militär-Verdienstorden (Wurtemberg), commandant des forteresses du Bas-Rhin (-16/09/40), puis 16/09/40-15/11/40 sert dans l'état-major de la 1 armée, puis commandant de la 337 division d'infanterie (I) (15/11/40-02/05/41), puis Befehlshaber der Landengen der Halbinsel Krim (Crimée) (30/12/41-05/42), puis Korück 585 (6 armée) (III) (24/05/42-05/10/42), puis commandant des Troupes de transmissions du groupe d'armées Don (Befehlshaber Heeresgebiet Don) (III) (31/12/42-12/01/43), puis commandant de la 266 division d'infanterie (01/06/43-08/08/44), puis 08/08/44 il est capturé par les Américains. [Avant la guerre: Arko 5 (12/10/37-01/04/39), forteresses du Bas-Rhin (Befestung ab Niederrhein) (01/04/39-).]

SPANG.jpg (1421 octets)

 

01/08/37 Generalmajor puis 30/04/39 Generalleutenant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant der reserve Dr. Rer. Pol. Richard Speich (29/11/1884-1954): Croix allemande en argent (02/06/44), commandant de la 539 division de remplacement (I) (15/10/39-01/04/44), puis 30/04/44 replacé en retraite. [Avant la guerre: Inspekteur der Westbefestigungen (01/05/37-30/04/39), 30/04/39 en retraite.] [Après la guerre: il est capturé par les Tchèques.]

SPEICH.jpg (1556 octets)

 

01/01/39 Oberstleutnant puis 01/02/41 Oberst puis 01/01/43 Generalmajor puis 01/01/44 Generalleutnant Dr. Phil. Hans Speidel (20/10/1897-1984): Croix de chevalier de la Croix de fer (01/04/44) et Croix allemande en or (08/10/42) et Ritterkreuz des Württembergischen Militär-Verdienstorden (Wurtemberg), chef des Opérations (Ia) du 9 corps d'armée (15/10/39-05/06/40), puis chef d'état-major du Militärbefehlshaber Bezirke Paris (14/06/40-01/08/40), puis chef de l'état-major militaire du Militärbefehshaber Frankreich (II) (01/08/40-25/03/42), puis chef d'état-major du 5 corps d'armée (IV) (25/03/42-05/01/43), puis chef d'état-major du General détaché auprès de la 8 armée Italienne (II) (05/01/43-30/01/43), puis chef d'état-major du Armeeabteilung Lanz puis 21/02/43 du Armeeabteilung Kempf puis 30/07/43 de la 8 armée (I) (30/01/43-15/04/44), puis chef d'état-major du groupe d'armées B (II) (15/04/44-05/09/44), puis 10/09/44 il est arrêté après l'échec de l'attentat du 20/07/44 contre Hitler. [Après la guerre: 12/11/55 entre dans la Bundeswehr comme generalleutnant, 14/06/57 general, commandant en chef des Forces terrestres alliées en Europe centrale (O.T.A.N.), 31/03/64 en retraite.]

Relation: frère du general der Flieger Wilhelm Speidel.

SPEIDEL.jpg (1410 octets)                 SPEIDEL1.jpg (11351 octets)

 

01/10/29 Generalmajor puis 31/10/30 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant der reserve Kurt Spemann (31/10/1877-1950): Croix allemande en or (05/09/43) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, Korück 584 (I) (39-42), puis replacé en retraite. [Avant la guerre: 31/10/30 en retraite.]

 

01/04/39 Oberstleutenant puis 01/11/41 Oberst puis 01/02/44 Generalmajor puis 01/08/44 Generalleutnant Rudolf Sperl (11/10/1898-1981): Croix de chevalier de la Croix de fer (10/02/45) et Croix allemande en or (16/04/43), chef des Opérations (Ia) de la 35 division d'infanterie (01/09/39-05/02/40), puis chef des Opérations (Ia) du 42 corps d'armée (05/02/40-25/10/40), puis chef d'état-major du 50 corps d'armée (25/10/40-25/06/43), puis commandant de la 15 division d'infanterie (VIII) et de la 15 division blindée de grenadiers (III) (20/11/43-08/44), puis commandant de la 15 division blindée de grenadiers (08/44-05/09/44), puis commandant de la 61 division de grenadiers volontaires (II) (11/12/44-08/04/45), puis 08/04/45 il est capturé par les Soviétiques. [Après la guerre: 10/10/55 il est libéré et en retraite.]

 

01/03/38 Generalmajor puis 01/02/40 Generalleutnant Graf Hans Emil Otto von Sponeck (12/02/1888-23/07/1944 pendu après l'échec de l'attentat du 20/07/44 contre Hilter): Croix de chevalier de la Croix de fer (14/05/40), commandant de la 22 division d'infanterie (I) (01/09/39-10/10/41), puis commandant du 42 corps d'armée (II) (10/10/41-30/10/41), puis 30/10/41 il est arrêté pour avoir donner l'ordre de reculer. [Avant la guerre: Luftgau-Kommando III (Berlin) (12/10/37-01/04/38).]

HANS_SPONECK.jpg (1556 octets)

 

01/01/38 Oberstleutnant puis 01/04/40 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/05/43 Generalleutnant Graf Theodor von Sponeck (24/01/1896-13/06/1982): Croix de chevalier de la Croix de fer (12/09/41) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, chef des Opérations (Ia) du 15 corps d'armée (01/10/38-15/02/40), puis commandant du 11 régiment motorisé (15/02/40-26/01/42), puis commandant de la 90 division légère Afrika (IX) (22/09/42-12/05/43), puis 12/05/43 il est capturé par les Américains en Tunisie.

 

Major puis 01/04/42 Oberstleutenant puis 01/03/43 Oberst puis 01/04/44 Generalmajor puis 01/04/45 Generalleutnant Helmut Städke (30/08/1905-1973): Croix de chevalier de la Croix de fer (14/08/43) et Croix allemande en or (08/06/42), 01/09/93-02/40 sert dans l'état-major de la 4 division blindée, puis chef des Opérations (Ia) de la 6 division blindée (02/40-01/10/40), puis professeur à l'Académie de Guerre (01/10/40-01/04/41), puis 01/04/41-08/41 sert dans l'état-major du groupe d'armées Nord, puis chef des Opérations (Ia) de la 20 division blindée (08/41-10/42), puis 10/42-30/01/43 sert à l'O.K.H., puis chef d'état-major du 35 corps d'armée (IV) (30/01/43-09/43), puis chef d'état-major de la 9 armée (VI) (01/10/43-29/11/44), puis chef d'état-major du groupe d'armées G (III) (29/11/44-02/45), puis commandant de la 198 division d'infanterie (X) (26/04/45-08/05/45).

STAEDKE.jpg (1557 octets)

 

01/01/37 Oberst puis 01/12/40 Generalmajor puis 01/09/42 Generalleutnant Friedrich Stahl (14/06/1889-19/12/1979): commandant de la 714 division d'infanterie (I) (11/41-), puis Befehlshaber des Sonderstabes II im O.K.H. (I) (01/01/44-13/08/44), puis General z.b.V. du groupe d'armées B (01/11/44-01/04/45).

 

01/03/32 Generalmajor puis 07/11/38 Generalleutnant (honoraire) puis 01/06/41 Generalleutnant der reserve Hermann Starke (28/05/1881-1963): Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, cinquième quartier-maître de l'Heer (Oberquartiermeister V des Heeres) (Histoire) (II) (12/06/41-42), puis 31/08/44 replacé en retraite, puis 45 il est capturé par les Soviétiques. [Avant la guerre: Artillerie Führer I (01/10/31-30/09/32), 30/09/32 en retraite.]

STARKE.jpg (1859 octets)

 

01/01/38 Oberstleutenant puis 01/11/40 Oberst puis 01/08/43 Generalmajor puis 18/06/44 Generalleutnant à titre posthume avec effet rétroactif au 01/06/44 Rudolf Stegmann (06/08/1894-18/06/1944 tué sur le front français): Croix de chevalier de la Croix de fer (20/01/44) et Croix allemande en or (02/02/42), commandant du 2 bataillon du 14 régiment motorisé (24/11/38-11/39), puis commandant du 14 régiment motorisé (11/39-05/02/42), puis commandant de la 2 brigade blindée de grenadiers (01/10/42-01/08/43), puis commandant de la 36 division d'infanterie (II) (IV) (01/08/43-10/08/43) (20/09/43-01/01/44), puis commandant de la 77 division d'infanterie (II) (01/05/44-18/06/44).

STEGMANN.jpg (1647 octets)

 

01/10/36 Oberst puis 01/10/40 Generalmajor puis 01/10/42 Generalleutnant Gerhard Steinbauer (08/06/1889-1946 meurt en captivité): Croix allemande en or (10/07/43), commandant du 7 régiment d'artillerie (06/10/36-30/09/39), puis Arko 106 (30/09/39-01/01/42), puis Harko 311 (1 armée blindée) (I) (01/01/42-01/09/43), puis inspecteur général du Recrutement de Graz (Wehrersarzt-Inspekteur Graz) (IV) (01/01/44-15/01/44), puis inspecteur général du Recrutement de Munich (Wehrersarzt-Inspekteur Munich) (III) (15/01/44-05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Américains.]

 

01/10/38 Oberstleutnant puis 01/10/40 Oberst puis 01/01/43 Generalmajor avec effet rétroactif au 01/12/42 puis 01/06/44 Generalleutnant Bernhard Steinmetz (13/08/1896-1981): Croix allemande en or (26/02/42), chef des Opérations (Ia) du 8 corps d'armée (10/11/38-05/11/39), puis chef d'état-major du 8 corps d'armée (II) (05/11/39-01/11/42), puis commandant de la 305 division d'infanterie (III) (01/11/42-31/01/43), puis 10/10/43-07/12/43 sert à l'O.K.H., puis commandant de la 94 division d'infanterie (II) (02/01/44-22/04/45).

STEINMETZ.jpg (1857 octets)

 

01/04/38 Oberstleutnant puis 01/04/41 Oberst puis 01/10/44 Generalmajor puis 01/04/45 Generalleutnant Walter Steinmüller (17/06/1890-1968): commandant du 2 bataillon du 59 régiment d'infanterie (01/02/38-30/01/40), puis commandant du 32 régiment d'infanterie (30/01/40-15/11/40), puis Feldzeug-Kommandeur IX (15/07/41-10/06/43), puis commandant du 532 régiment d'infanterie (06/09/43-10/10/43), puis commandant du 531 régiment d'infanterie (10/10/43-25/04/44), puis commandant de la 331 division d'infanterie (VI) (01/08/44-16/10/44), puis commandant de la 346 division d'infanterie (II) (16/10/44-01/02/45), puis commandant de la 324 division d'infanterie puis 10/03/45 division d'infanterie Hamburg (04/03/45-04/45), puis commandant de la 618 division de remplacement (04/45-04/45).

 

Generalmajor puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) Adolf Steinwachs (15/05/1868-26/12/1945). [Avant la guerre: en retraite.]

 

01/04/37 Oberst puis 01/04/41 Generalmajor puis 01/12/42 Generalleutnant Richard Stempel (18/06/1891-26/01/1943 tué à Stalingrad): Croix de chevalier de la Croix de fer et Croix allemande en or (11/04/42) et Sachs. Militär-St.-Heinrichs-Orden (Saxe), commandant du 110 régiment d'infanterie (01/09/39-25/10/39), puis commandant du 108 régiment motorisé (25/10/39-15/08/40), puis commandant de la 14 brigade motorisée (I) (15/08/40-04/10/41) puis commandant de la 183 division d'infanterie (II) (04/10/41-20/01/42), puis commandant de la 371 division d'infanterie (01/04/42-26/01/43).

STEMPEL.jpg (1631 octets)

 

01/10/37 Generalmajor (honoraire) puis 01/04/39 Generalmajor puis 01/04/41 Generalleutnant Hans Stengel (24/08/1880-1945): commandant de la 209 division d'infanterie (I) (01/09/39-07/01/40), puis commandant de la 521 division d'infanterie (II) puis 18/03/40 395 division d'infanterie (07/01/40-16/08/40), puis commandant de Haguenau (I) (25/01/41-24/02/42), puis 31/08/42 en retraite.

 

01/01/38 Oberst (Autriche) puis 01/04/42 Generalmajor puis 01/04/44 Generalleutnant Hubert Stenzel (Autrichien) (02/03/1884-1957): commandant du 34 régiment d'artillerie de remplacement (01/09/39-06/10/39), puis commandant du 263 régiment d'artillerie (06/10/39-06/40), puis commandant du 268 régiment d'artillerie (13/07/40-01/10/40), puis commandant du 132 régiment d'artillerie (01/10/40-25/09/42), puis commandant de la 402 division de remplacement (IV) (VI) (25/09/42-01/11/43) (17/12/43-01/10/44). [Avant la guerre: 13/03/38 transféré dans l'Heer.]

 

01/01/39 Oberst puis 01/08/42 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Friedrich Stephan (26/01/1892-08/05/1945 pendu par les Yougoslaves): Croix allemande en or (02/01/42), commandant du 467 régiment d'infanterie (01/09/39-24/01/42), puis commandant de la 267 division d'infanterie Tête de cheval (V) (VII) (24/01/42-26/02/42) (31/03/42-08/06/43), puis commandant de la 104 division de chasseurs (II) (29/04/45-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Yougoslaves.]

STEPHAN.jpg (1401 octets)

 

01/04/33 Generalmajor puis 31/08/34 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant der reserve Konrad Stephanus (30/01/1880-1961): commandant de la 148 division de remplacement (I) (01/12/39-07/02/40), puis commandant de la 187 division de remplacement (II) (07/02/40-15/08/42), puis 01/10/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: Nuremberg (01/10/33-31/08/34), 31/08/34 en retraite.]

 

01/10/38 Oberstleutnant puis 01/09/41 Oberst puis 01/02/43 Generalmajor puis 01/11/43 Generalleutnant Walter Karl Hugo Stettner Ritter von Grabenhofen (19/03/1895-18/10/1944 meurt des suites de ses blessures reçues sur le front yougoslave): Croix de chevalier de la Croix de fer (23/04/43) et Croix allemande en or (02/01/42), commandant du 1 bataillon du 98 régiment de chasseurs de montagne (12/10/37-30/08/40), puis commandant du 99 régiment de chasseurs de montagne (30/08/40-01/11/40), puis commandant du 91 régiment de chasseurs de montagne (15/11/40-01/12/42), puis commandant de la 1 division de montagne (IV) (01/12/42-10/10/44).

STETTNER.jpg (1439 octets)

 

01/06/39 Generalmajor puis 01/06/41 Generalleutnant Johann Joachim Stever (27/04/1889-1950): chef d'état-major du 15 corps de montagne (-08/06/40), puis commandant de la 4 division blindée (III) (08/06/40-24/07/40), puis commandant de la 336 division d'infanterie (I) (15/12/40-01/03/42), puis 01/03/42-25/06/42 en réserve de l'O.K.H., puis commandant de l'Oberfeldkommandantur 399 (Brest-Litovsk) (I) (25/06/42-43), puis General z.b.V. du groupe d'armée Centre (10/11/43-30/04/44), puis 30/04/44 en retraite. [Avant la guerre: chef d'état-major du 15 corps de montagne (10/11/38-).]

 

01/12/32 General (Polizei) puis 01/02/37 Generalmajor puis 01/01/39 Generalleutnant (honoraire) puis 01/02/41 Generalleutnant Hans Stieler von Heydekampf (24/08/1880-04/04/1946 meurt en captivité): inspecteur général de l'Economie militaire du Wehrkreis IX (Wehrwirtsch-Inspekteur IX) (-06/02/40), puis Rüstungs-Inspekteur III (I) (06/02/40-15/01/42), puis 30/11/42 replacé en retraite. [Avant la guerre: 01/10/34 en retraite, inspecteur général de l'Economie militaire du Wehrkreis IX (Wehrwirtsch-Inspekteur IX) (01/02/37-).] [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

Relation: fils du generalleutnant Arthur Stieler von Heydekampf. cf: 1 GM.

 

01/04/38 Generalmajor puis 01/06/40 Generalleutnant (honoraire) puis 01/06/41 Generalleutnant Herbert Stimmel (30/06/1886-1946 meurt en captivité): inspecteur général du Recrutement de Weimar (Wehrersatz-Inspekteur Weimar) (I) (-01/12/39), puis commandant de la 179 division de remplacement (I) (10/01/40-11/04/40), puis commandant de la 98 division d'infanterie (II) (11/04/40-10/06/40), puis commandant de la 279 division d'infanterie (10/06/40-09/41), puis inspecteur général du Recrutement de Karlsbad (Wehrersatz-Inspekteur Karlsbad) (15/11/41-05/45). [Avant la guerre: inspecteur général du Recrutement de Weimar (Wehrersatz-Inspekteur Weimar) (01/04/38-).] [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

 

01/08/23 Oberst puis 31/01/27 Generalmajor (honoraire) puis 27/08/39 Generalleutnant (honoraire) Otto Stobbe (20/11/1870-06/01/1941): Croix de l'Ordre "Pour le Mérite" (06/11/18) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du Génie de la place de Rehagen (39-06/01/41). [Avant la guerre: 31/01/27 en retraite.]

STOBBE.jpg (1606 octets)

 

01/01/37 Oberstleutnant puis 01/10/39 Oberst puis 01/04/41 Generalmajor puis 01/04/44 Generalleutnant Dipl. Ing. Wilhelm Hunold von Stockhausen (30/01/1891-1964): Croix allemande en or (12/10/43) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du régiment d'infanterie Grossdeutschland (01/06/39-01/08/41), puis commandant de la 1 brigade motorisée (Iv) (01/08/41-15/02/42), puis commandant de la 281 division de sécurité (III) (V) (20/06/42-12/42) (10/05/43-27/07/44), puis commandant des camps de prisonniers de guerre (Kriegsgefangenen) du Wehrkreis I (II) (45-05/45), puis 05/45 il est capturé par les Yougoslaves. [Après la guerre: 52 il est libéré et en retraite.]

 

01/04/36 Oberst puis 01/02/40 Generalmajor puis 01/02/42 Generalleutnant Paul Stöwer (08/03/1890-02/11/1953 meurt en captivité): commandant du 84 régiment d'infanterie (01/10/35-25/10/39), puis commandant de la place de Döberitz (I) (25/10/39-14/05/40), puis commandant de la 143 division de remplacement (II) puis 18/09/42 143 division de réserve (14/05/40-21/12/43), puis comandant de la 401 division de remplacement (V) (01/04/44-29/12/44). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

 

01/09/42 Hauptmann der reserve puis 40 Major der reserve puis 01/01/42 Oberstleutnant der reserve puis 01/01/43 Oberst der reserve (01/09/43 S.S. Standartenführer) puis 01/04/44 Generalmajor der reserve puis 01/01/45 Generalleutnant der reserve Graf Hyazinth Strachwitz von Gross-Zauche und Caminetz "Panzergraf" (30/07/1893-25/04/1968): Croix de chevalier de la Croix de fer (25/08/41) avec feuilles de chêne (13/11/42, n°144), glaives (28/03/43, n°27) et brillants (15/04/44, n°11) et Croix allemande en or (29/05/43), 01/09/39-42 sert dans le 2 régiment blindé, puis commandant du régiment blindé de grenadiers Grossdeutschland, puis chef (Höherer Panzerkommandeur) des troupes blindés du groupe d'armées Nord, puis commandant de la division blindée Lehr (II) (07/06/44-23/08/44), puis commandant de la division blindée Strachwitz (01/01/45-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Américains, 47 il est libéré.]

HYAZINTH_STRACHWITZ.jpg (1468 octets)

 

01/04/39 Oberstleutnant puis 01/04/42 Oberst puis 01/02/44 Generalmajor puis 01/08/44 Generalleutnant Freiherr Mauritz von Strachwitz und Gross-Zauche (12/10/1898-23/10/1953 meurt en captivité): Croix de chevalier de la Croix de fer (09/01/45), chef des Opérations (Ia) de la 18 division d'infanterie (01/02/38-05/11/39), puis chef des Opérations (Ia) du 8 corps d'armée (05/11/39-01/10/40), puis chef des Opérations (Ia) de la 18 armée (01/10/40-01/01/42), puis chef d'état-major du Wehrkreis X (II) (01/01/42-09/43), puis commandant de la 87 division d'infanterie (VI) (VIII) (22/11/43-08/44) (16/01/45-08/05/45). [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques.]

 

01/06/38 Generalmajor puis 01/06/41 Generalleutnant Heinrich Strack (13/09/1887-1943): Croix de l'Ordre "Pour le Mérite" (30/10/18) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant de Dantzig (I) (01/09/39-43).

 

01/04/38 Oberst puis 07/02/41 Generalmajor puis 01/10/43 Generalleutnant Johannes Streich (16/04/1891-20/08/1977): Croix de chevalier de la Croix de Fer (31/01/41), commandant du 15 régiment blindé (12/10/37-01/41), puis commandant de la 5 brigade blindé (IV) (01/41-07/02/41), puis commandant de la 5 division légère Afrika (II) (07/02/41-16/05/41), puis commandant de la 16 division motorisée (III) (08/41-11/41), puis 11/41-01/05/43 en réserve de l'O.K.H., puis inspecteur des Troupes motorisées auprès du chef de l'O.K.H. (Inspekteur der Schnellen Truppen) (II) (01/06/42-01/06/43), puis inspecteur général du Recrutement de Breslau (Wehrersatz-Inspekteur Breslau) (II) (01/10/43-04/45), puis nspecteur général du Recrutement de Berlin (Wehrersatz-Inspekteur Berlin) (IV) (04/45-05/45).

STREICH.jpg (1571 octets)

 

01/03/38 Generalmajor puis 01/02/40 Generalleutnant Erich Stud (05/05/1888-1968): Croix allemande en argent, chef du département Industrielle Rüstung de l'O.K.H. (-12/08/40), puis inspecteur du contrôle Rüstung (12/08/40-23/08/40), puis Rüstungs inspector III (28/08/40-08/09/40), puis Rüstungs inspector France (08/09/40-18/09/40), puis chef du Rüstungsbeschaffungstallen France (01/05/43-10/44), puis Korück du groupe d'armées Sud (10/44-). [Avant la guerre: chef du département Industrielle Rüstung de l'O.K.H. (10/05/38-).]

STUD.jpg (1670 octets)

 

01/08/38 Generalmajor puis 01/08/40 Generalleutnant Bogislav von Studnitz (12/09/1888-13/01/1945 tué dans un accident de voiture): Croix allemande en or (19/12/41), commandant de la 87 division d'infanterie (I) (III) (01/09/39-17/02/42) (01/03/42-22/08/42), puis commandant militaire des îles de la mer Egée-Salonique (Befehlshaber Saloniki-Agäis) (II) (IV) (01/01/43-25/08/43) (07/09/43-13/01/45). [Avant la guerre: attaché militaire à Varsovie (15/10/35-10/11/38), Infanterie Kommandeur 24 (10/11/38-01/09/39).]

STUDNITZ.jpg (1784 octets)

 

26/10/34 Generalmajor (Autriche) puis 01/04/39 Generalleutnant (honoraire) puis 01/06/40 Generalleutnant Heinrich Stümpfl (Autrichien) (18/12/1884-1972): commandant de Vienne (-15/03/44) (I), puis 30/06/44 en retraite. [Avant la guerre: 1 division d'infanterie (01/06/35-13/03/38), 13/03/38 transféré dans l'Heer, Vienne (01/08/38-).]

STUEMPFL.jpg (1769 octets)

 

01/08/38 Oberst puis 01/06/42 Generalmajor puis 01/10/44 Generalleutnant Berthold Stumm (23/05/1892-1977): Croix allemande en or (16/01/42), commandant du 172 régiment d'infanterie (01/09/39-01/06/42), puis commandant de Colmar (II) (01/06/42-01/02/43), puis commandant de la 176 division de remplacement (01/02/43-01/11/44), puis General z.b.V du groupe d'armées G (01/11/44-05/45).

 

01/12/32 Oberst puis 01/10/40 Generalmajor puis 01/04/43 Generalleutnant Hans Joachim von Stumpfeld (07/05/1881-1968): Croix allemande en or (03/02/43) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 225 régiment d'artillerie (01/09/39-06/02/40), puis Arko 108 (II) (06/02/40-01/01/43), puis 31/05/43 en retraite. [Après la guerre: il est capturé par les Soviétiques, 23/04/50 il est libéré.]

STUMPFELD.jpg (1571 octets)

 

01/03/38 Generalmajor puis 01/04/40 Generalleutnant Hans Suttner (01/07/1886-1960): commandant de la 228 division d'infanterie (I) (01/09/39-01/03/40), puis commandant de la place Sud (01/03/40-26/08/41), puis General z.b.V. du groupe d'armées Centre (25/09/41-31/07/42), puis 31/07/42 en retraite. [Avant la guerre: Elbing (01/04/38-01/09/39).]

 

01/03/38 Oberst puis 01/02/42 Generalmajor puis 01/01/43 Generalleutnant Arnold Szelinski (30/08/1891-09/12/1943 tué sur le front russe): Croix de chevalier de la Croix de fer (18/11/41) et Ritterkreuz des Kgl. Hausordens v. Hohenzollern mit Schwerten, commandant du 38 régiment d'infanterie (10/11/38-01/01/42), puis commandant de la 298 division d'infanterie (II) (01/01/42-27/12/42), puis commandant de la 376 division d'infanterie (I) (01/04/43-09/12/43).

 


Generalleutnant.

Heer.

Allemagne.

Les maréchaux, généraux et amiraux 1939-1945.

Les militaires.

Page d'accueil.