Généraux de division aérienne.

general3a.gif (2959 octets)

 


 

Par commodité, j'ai compris tous les généraux de division aérienne ayant le grade d'officier général entre 1939-1945 même si ils n'ont obtenus le grade de général de division aérienne qu'après cette période.

 

Général de division aérienne René d'Arnaud de Vitrolles.

Général de division aérienne Edouard Barès.

Général de division aérienne Jean-Marie Bergeret.

Général de division aérienne Alexandre Bouchet.

Général de division aérienne René de Boysson.

Général de division aérienne Rémy Chabord.

Général de division aérienne Edouard Corniglion-Molinier.

Général de division aérienne Jacques de Crozals.

Général de division aérienne Jules Davet.

Général de division aérienne Paul Gama.

Général de division aérienne Paul Gérard.

Général de division aérienne Lucien Girier.

Général de division aérienne Louis de Göys de Mézeyrac.

Général de division aérienne Louis Guillabert.

Général de division aérienne Marcel Guillot.

Général de division aérienne Jean Guyot.

Général de division aérienne François Huet.

Général de division aérienne Jean-Françoi Jannekeyn.

Général de division aérienne Auguste Lahoulle.

Général de division aérienne Charles Luguet.

Général de division aérienne Henry Michaud.

Général de division aérienne Léon Montrelay.

Général de division aérienne Paul Péquin.

Général de division aérienne Jean Plou.

Général de division aérienne Léopold Rédempt.

Général de division aérienne Jean Rolland.

Général de division aérienne Gaston de Serre.

Général de division aérienne Joseph de Sévin.

Général de division aérienne à titre temporaire Roger Testart.

Général de division aérienne Joseph Tulasne.

Général de division aérienne Carl de Vergnette de Lamotte.

 


 

A FAIRE

15/12/38 Colonel puis 15/04/43 Général de brigade aérienne puis Général de division aérienne Jean Carayon (29/12/1895-02/04/1987): Chevalier (16/06/20) puis Officier (28/06/35) et Croix de Guerre 14-18 (5 citations) et Croix de Guerre 39-40 et Médaille Interalliée de la Victoire et Médaille Commémorative de la Grande Guerre, chef d'état-major de la zone d'opérations aériennes de l'Est et de la 1 armée aérienne (02/09/39-01/07/40), puis chef d'état-major du commandant supérieur de l'Air de l'Afrique Française du Nord (10/40-41), puis commandant de la base aérienne de Toulouse-Francazal (41-01/08/43), puis chef de l'état-major de la Défense aérienne (25/04/43-01/08/43), puis adjoint au secrétaire général à la Défense aérienne (01/08/43-18/03/44), puis 13/04/44 il est arrêté et déporté, puis 05/45 il est libéré. [Après la guerre: 06/04/46 en congé définitif du Personnel Navigant, 06/04/51 placé dans la section de réserve.]

 

01/01/39 Lieutenant-Colonel puis 15/09/41 Colonel puis 15/09/43 Général de brigade aérienne puis 25/06/45 Général de division aérienne Jean-Auguste-Pierre Cathal (23/09/1895-): Chevalier puis Officier (16/06/38) puis Commandeur (31/12/47) et Croix de Guerre 14-18 (5 citations) et Médaille Interalliée de la Victoire et Médaille Commémorative de la Grande Guerre. [Après la guerre: membre du Conseil Supérieur de l'Air (18/07/46-23/09/46), 23/09/46-23/03/47 en disponibilité, 23/03/47 en congé définitif du Personnel Navigant, 23/03/52 placé dans la section de réserve.]

 

01/05/39 Général de brigade aérienne puis 15/12/41 Général de division aérienne Hubert-Marie-Joseph de Geffrier (15/04/1893-24/11/1968): Chevalier (27/07/18) puis Officier (01/01/30) puis Commandeur (30/06/37) puis Grand Officier (61) et Croix de Guerre 14-18 et Médaille Interalliée de la Victoire et Médaille Commémorative de la Grande Guerre, chef d'état-major de la zone d'opérations aériennes du Nord et de la 1 armée aérienne (02/09/39-06/40), puis commandant de la base aérienne de Tarbes, puis commandant de la 38 région aérienne, puis président de la délégation française aérienne auprès de la Commission allemande d'armistice (II) (41), puis commandant de la 1 région aérienne (Aix-en-Provence) (V) et du secteur de défense aérienne du Sud (15/12/41-42), puis 43 en congé d'armistice, puis 01/10/44-01/04/45 en disponibilité, puis 01/04/45 en congé d'activité. [Avant la guerre: SC (02/08/14), attaché de l'Air à Berlin (01/07/37-02/09/39).] [Après la guerre: -15/04/16 en congé d'activité, 15/04/46 en congé définitif du Personnel Navigant, 01/04/50 en réserve.]

 

15/09/35 Commandant puis Lieutenant-Colonel puis 02/09/39 Colonel puis 25/09/44 Général de brigade aérienne puis 25/12/45 Général de division aérienne Paul-Jacques-Henri Gérardot (06/07/1898-03/04/1980): Chevalier puis Officier (34) puis Commandeur puis Grand Officier et Croix de Guerre 39-45 et Croix de Guerre des T.O.E. et Médaille Interalliée de la Victoire et Médaille Commémorative de la Grande Guerre et Médaille Coloniale avec agrafe "Maroc" et Legion of Merit (EU) et Commandeur du British Empire (RU) et Croix de Guerre Belge avec palme et Grand Officier du Nicham Iftikhar (Tunisie), commandant de la 31 escadre aérienne (02/09/39-06/10/39), puis il est capturé, puis il s'évade et entre dans les Forces Aériennes Françaises Libres, puis commandant de la base aérienne d'El-Aouina et groupement aérien mixte de Tunisie (41-), puis chef d'état-major des Forces aériennes en Afrique Française du Nord et en Afrique Occidentale Française (07/43-02/44), puis commandant supérieur de l'Air en Corse (02/44-09/44), puis commandant de la section française du 12 Air Tactical Command (II) puis 1 corps aérien (09/44-08/45). [Après la guerre: adjoint à l'inspecteur général de l'Armée de l'Air et directeur du centre d'enseignement supérieur aérien (08/45-03/46), chef de l'état-major de l'Armée de l'Air (10/03/46-07/09/46), chef d'état-major général de l'Armée de l'Air (07/09/46-15/02/47), directeur du centre d'enseignement supérieur aérien (15/02/47-07/49), membre du Conseil Supérieur de l'Air (08/04/47-01/50), 07/49-01/50 en disponibilité, 01/50 en congé définitif du Personnel Navigant, 01/55 en réserve.]

 

15/09/38 Lieutenant-Colonel puis 15/01/42 Colonel puis 25/03/44 Général de brigade aérienne puis 25/06/45 Général de division aérienne Robert-Henri-Joseph Lasserre (06/11/1897-1992): Chevalier (08/07/28) puis Officier (30/12/39) puis Commandeur (14/04/47) et Croix de Guerre 39-45 et Croix de Guerre des T.O.E. et Médaille Interalliée de la Victoire et Médaille Commémorative de la Grande Guerre et Médaille de la Résistance avec rosette et Médaille Coloniale avec agrafe "Maroc" et Commandeur du Nicham Iftikhar (Tunisie) et Grand Officier du Ouissam Alaouite Chérifien (Maroc), 14/02/43 entre dans les Forces Aériennes Françaises Libres puis chef du cabinet militaire du général commissaire nationale à l'Air et chef d'état-major des Forces Aériennes Françaises Libres (III) (07/04/43-03/07/43), puis commandant en chef des Forces Aériennes Françaises Libres (III) (03/07/43-20/08/43), puis chef d'état-major général adjoint de l'Armée de l'Air (28/08/43-16/12/43), puis chef du cabinet militaire du commissaire à la Guerre et à l'Air (16/12/43-03/04/44), puis chef du cabinet militaire du commissaire à l'Air (03/04/44-02/06/44), puis délégué du commissaire à l'Air pour le théâtre d'opérations Sud (02/06/44-03/11/44), puis commandant de la 4 région aérienne (03/11/44-). [Après la guerre: 4 région aérienne, membre du Conseil Supérieur de l'Air (18/07/46-48).]

 


Air.

France.

Les maréchaux, généraux et amiraux 1939-1945.

Les militaires.

Page d'accueil.